Categories: LogicielsMobilité

Des RH mobiles et dématérialisées avec HR Access

À l’occasion de son événement HR Access Connect 2012, l’éditeur de solution RH a dévoilé les innovations à venir de sa suite logicielle.
« HR Access ne suit pas le modèle traditionnel de versions successives. Les mises à jour d’HR Access Suite sont réalisées en continu. Ainsi, tous les trois mois, un pack de mises à jour et de nouvelles fonctions sont mises à disposition des clients, et de nouveaux modules sont régulièrement proposés,» explique Raouf Mhenni, directeur du marketing et de la stratégie produit chez HR Access.

Nouvelle interface ergonomique et collaborative
L’interface utilisateur a été revue avec une navigation fluide avec accès en un ou deux clics à tous les processus via des menus qui s’enchainent naturellement.
« Nous préférons parler de nouvelle expérience utilisateur sans formation, l’utilisateur se retrouve très simplement où il le souhaite dans son environnement. J’utilise le logiciel comme je travaille,» précise Raouf Mhenni.
Une approche par processus, avec des interactions guidées, et des automatisations (workflow) facilitant les échanges et les validations. L’interface s’enrichit d’outils collaboratifs, du chat ou encore de la fonction Post-It.

Plus d’indicateurs, et la mobilité
HR Access propose son requêteur IntuitiveQuery pour que le manager produise seul ses indicateurs dans le prochain Workforce Analytics. Il peut accéder aux détails, zoomer et dézoomer sur les résultats, etc. Au cœur du dispositif : Oracle BI Suite.
Une application smartphone HR Access donnera accès à des fonctions comme la gestion des congés, le management des équipes, la consultation des bulletins de paie, et à d’autres usages innovants. Et bien entendu, toutes actions menées seront légalement valables.
« Nous commencerons avec une application pour l’iPhone, mais une version pour Android suivra très vite, puis une déclinaison pour l’iPad,» confie Raouf Mhenni.

Dématérialisation sous haute sécurité.
Grâce aux accords noués avec Digiposte et Novapost, l’entreprise peut bénéficier d’un “coffre-fort numérique Employeur” pour stocker, conserver et archiver légalement ses documents, consultables en toute sécurité par les employés du service Ressources humaines habilités. Et chaque employé dispose de son propre ”coffre-fort numérique Collaborateur”.
Les déclarations à adresser aux divers organismes deviennent aussi totalement numériques, de la Déclaration des Mouvements de Main d’œuvre ou la DUCS à la DADS-U annuelle.

Retrouver l‘intégralité de cet article dans siliconDSI

Recent Posts

Mesh : Microsoft guide la VR collaborative vers Azure

Passer à l'échelle les applications de réalité virtuelle ? Il y a Azure pour ça.…

5 heures ago

Cloud : vers une supervision IT « full-stack »

La supervision informatique évolue avec la migration accélérée vers le cloud et l'empilement de technologies.…

7 heures ago

Ignite 2021 : stratégie d’ouverture pour la plate-forme Power

De la RPA à la BI, Microsoft fait évoluer les composantes de sa plate-forme Power…

9 heures ago

Cybersécurité : le Cigref et Kaspersky répondent à l’Appel de Paris

Le Cigref et Kaspersky co-président un groupe de travail de l'Appel de Paris consacré au…

1 jour ago

Assurances cyber : Google crée un raccourci vers son cloud

Google Cloud expérimente un produit d'assurance cyber à souscrire depuis sa console d'admin, à partir…

1 jour ago

Fuite de données : quel est l’impact pour les entreprises ?

Malveillantes ou accidentelles, les fuites de données augmentent avec la généralisation du télétravail. Temps, ressources,…

1 jour ago