Pour gérer vos consentements :

Facebook pousse son switch Wedge à 100 Gbit/s

Facebook a profité de la conférence Structure de San Francisco les 18 et 19 novembre pour présenter ses travaux en matière de solutions réseau. Jay Parikh, responsable en chef de l’ingénierie et l’infrastructure du réseau social, a annoncé travailler à la mise au point du Wedge 100, un nouveau commutateur Ethernet maison. Doté de 32 ports 100 Gbit/s (100 GbE) Ethernet, le boîtier supporte un potentiel de 3,2 Tbit/s de capacité.

Les switches 100 GbE ne sont pas une innovation en soi, les principaux constructeurs du secteur, Cisco, Juniper, Arista, Dell, ou Mellanox, en proposant déjà. Mais le projet Wedge entend répondre aux besoins propres de Facebook qui en partage ensuite les spécifications dans le cadre de l’Open Compute Project (OCP). Cette initiative, qui a pour but d’améliorer le fonctionnement des datacenters, permettra ainsi à d’autres constructeurs de s’en inspirer et, éventuellement, d’engranger un cercle vertueux d’enrichissement mutuel des solutions qui pourront ainsi répondre aux mieux aux besoins des exploitants de datacenters. Un véritable pied de nez aux constructeurs de switches Ethernet.

Des milliers de Wedge déployés

Jay Parikh n’a pas précisé quand le nouveau switch serait prêt. Il succèdera au Wedge, un commutateur de 16 ports 40 Gbit/s. Présentée en juin 2014, la solution propose une architecture modulaire où les principaux éléments peuvent être remplacés à des fins de personnalisation des configurations. Couplé à son propre OS réseau FBOSS et à une couche d’abstraction permettant de programmer les Asic par des API, le Wedge est administrable comme un service du réseau. Il permettrait ainsi d’améliorer de 90% l’usage des ressources réseaux en périphérie sans pertes de paquets. Bref, le projet vise à simplifier l’administration du réseau. Ce qui faisait dire à Jay Parikh que « les administrateurs d’infrastructures vont devenir des ingénieurs réseaux ».

Depuis, « des milliers de Wedges ont été déployés au sein de nos datacenters », indiquent les ingénieurs Zhiping Yao et Jasmeet Bagga sur le blog de Facebook. De quoi permettre aux datacenters du réseau social de répondre efficacement aux interaction de ses quelque 1,6 milliards d’utilisateurs dans le monde. Et de prévenir, avec le Wedge 100 (et de probables successeurs), la consommation exponentielle des données.


Lire également
https://www.silicon.fr/yosemite-premier-serveur-modulaire-open-source-de-facebook-110719.html
Facebook repense l’architecture réseau de son dernier datacenter
Facebook investit 200 millions de dollars dans un nouveau datacenter

Recent Posts

Ransomwares : que paient les PME en France ?

6 PME françaises sur 10 victimes d'une attaque de ransomware disent avoir payé jusqu'à 40…

1 jour ago

5G : le Canada rejette Huawei

Le gouvernement de Justine Trudeau a décidé, comme son voisin américain, de bannir le géant…

1 jour ago

Dell Technologies : les 5 dirigeants les mieux rémunérés

Les cinq principaux dirigeants de Dell Technologies ont obtenu une rémunération totale combinée de 93…

1 jour ago

WhatsApp s’ouvre aux entreprises, avec une API basée sur le cloud

Mark Zuckerberg et le groupe Meta ont trouvé un moyen de générer des revenus B2B…

1 jour ago

Windows 11 : le portail de téléchargement usurpé par des hackers

Des pirates ont détourné le portail officiel de téléchargement du système d’exploitation Windows 11 pour…

1 jour ago

Sauvegarde et restauration : Veeam dévoile la v12

Veeam dévoile la mise à niveau de son offre Backup & Replication (v12) et dévoile…

2 jours ago