Pour gérer vos consentements :
Categories: Projets

FranceQCI : le grand pari quantique d’Orange, Welinq et consorts

Le projet FranceQCI (France Quantum Computing Infrastructure), piloté par Orange et cofinancé pour une durée de 30 mois par la Commission européenne, décolle. L’enjeu : édifier les bases du système à venir de communication quantique français.

Le consortium de partenaires a officialisé, mardi 18 avril, le lancement.

L’opérateur historique de télécommunications Orange coordonne le projet. Le CNRS, les industriels Airbus, Thales et Thales Alenia Space, les start-up deeptech Cryptonext Security, VeriQloud et Welinq sont parties prenantes. Les écoles Sorbonne Université, Télécom Paris, Université Côté d’Azur et la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) sont également impliquées dans le consortium de partenaires sélectionnés.

« L’objectif du consortium FranceQCI est de donner une impulsion significative vers une infrastructure européenne de communication quantique (pour) protéger les données sensibles et les communications critiques des entités gouvernementales, des centres de données, des hôpitaux, des réseaux d’énergie, et plus encore », a déclaré Michaël Trabbia, CEO d’Orange Wholesale, et CTO & IO du Groupe par interim depuis le 3 avril 2023.

FranceQCI, une composante d’EuroQCI et de la cyberscurité de l’UE

Déployer des réseaux d’infrastructure de communication quantique (QCI) en France et les expérimenter en vue de leur intégration dans les réseaux existants, c’est l’ambition.

Pour atteindre cet objectif, FranceQCI s’appuiera sur les infrastructures existantes à Paris IDF (ParisRegionQCI) et Nice (Quantum@UCA/Nice). Le but étant d’évoluer vers des services opérationnels de distribution quantique de clé (Quantum Key Distribution – QKD).

Un réseau quantique sera également activé à Toulouse, dans le lab des DGAC/DSNA/DTI, pour la Direction générale de l’aviation civile française. Un test utilisateur impliquera l’échange de données opérationnelles de contrôle du trafic aérien sécurisées par QKD.

Un pas de plus vers « l’autonomie technologique » de l’Europe ?

La France compte parmi 26 des 27 États membres qui disposeront de leur propre programme de déploiement QCI. En outre, FranceQCI fait partie de l’initiative EuroQCI (European Quantum Communication Infrastructure). Cette dernière vise à créer des réseaux de communication quantique sécurisés dans l’Union européenne et les territoires d’outre-mer qui lui sont liés.

Elle s’inscrit, plus largement, dans la stratégie de cybersécurité de l’UE.

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

OpenAI cherche des alternatives à Nvidia

Le Financial Times rapporte qu'OpenAI était en pourparlers avec des concepteurs de semi-conducteurs, dont Broadcom,…

5 heures ago

Cybersécurité : Innov8Learn propose des formations sur mesure aux TPE/PME

En première ligne pour subir les cyberattaques, les TPE/PME sont aussi les moins bien formées…

6 heures ago

Des grands projets aux enjeux d’avenir, une Dinum en manque de légitimité

La Cour des comptes estime que la Dinum doit construire sa légitimité, autant au vu…

1 jour ago

Beta.gouv, miroir des « résultats contrastés » de la Dinum

La Cour des comptes pointe les « résultats contrastés » de la Dinum sur son…

1 jour ago

Entre explications et remèdes, Crowdstrike en gestion de crise

Au cours du week-end, Crowdstrike a structuré une réponse face à l'incident majeur qu'a causé…

1 jour ago

Windows et Azure sont tombés : Crowdstrike à la source d’une panne informatique mondiale

Une mise à jour de l'EDR Crowdstrike Falcon a planté une multitude de serveurs et…

4 jours ago