Pour gérer vos consentements :

Les Gafa dépensent des millions de dollars dans le lobbying

Google, déjà champion du lobbying auprès de la Maison Blanche, aurait dépensé 5,47 millions de dollars au premier trimestre 2015 pour influencer les politiques publiques, selon un document remis au Bureau des archives publiques du Sénat américain, dont Computerworld s’est fait l’écho.

Google se positionnerait ainsi au 5e rang des principaux lobbyistes « fédéraux », d’après l’organisation américaine MapLight. Facebook, Amazon, Apple ou encore Microsoft ne sont pas en reste, mais ils dépensent moins que le moteur de recherche et spécialiste de la publicité en ligne. Google joue de son influence dans différents domaines, de la fiscalité aux drones.

Influencer les politiques publiques

En début d’année 2015, Facebook a réduit son budget lobbying, mais le réseau social a tout de même dépensé 2,44 millions de dollars pour influencer les politiques pilotées depuis Washington, D.C. Amazon, de son côté, a dépensé 1,91 million de dollars dans le lobbying fédéral. Un montant en hausse de 14% par rapport à celui du quatrième trimestre 2014. Marchand, logisticien et fournisseur de services Cloud, Amazon est très concerné par les politiques relatives aux notifications de violation de données, à la réforme postale américaine, la sécurité du Cloud et l’immigration qualifiée.

Apple, en ce qui le concerne, a investi 1,24 million de dollars au premier trimestre dans le lobbying américain. C’est moins que la somme investie en début d’année par Microsoft (1,89 million de dollars), mais plus que le montant alloué par Apple au 4e trimestre 2014 (1,19 million de dollars). Les domaines d’influence privilégiés du groupe dirigé par Tim Cook sont : les manuels numériques, le commerce international, les brevets et le droit d’auteur, la diversité dans le milieu professionnel.

Lire aussi :
Google, champion du lobbying auprès de la Maison Blanche

crédit photo © MasterGraph – shutterstock

Recent Posts

Qui utilise (vraiment) les outils low code et no code ?

Près de 5 développeurs sur 10 utilisent des outils low / no code. Mais pour…

8 heures ago

DevSecOps : Snyk nomme Adi Sharabani CTO

Snyk a recruté Adi Sharabani au poste de chief technology officer. Il encadre l'évolution technique…

9 heures ago

JavaScript : Meta bascule Jest en open source

Meta a officiellement transféré Jest, son framework de test, à la Fondation OpenJS. Celle-ci s’engage…

10 heures ago

Avec Viva Goals, Microsoft rassemble les collaborateurs autour des objectifs business

Microsoft continue d’étoffer sa plateforme Viva, dédiée à l’expérience collaborateur, en lançant Viva Goals, un…

11 heures ago

Développeurs : Google Cloud pousse Assured OSS

Google Cloud va distribuer un catalogue de bibliothèques logicielles open source approuvées par ses soins.…

13 heures ago

Informatique quantique : BMW renforce sa collaboration avec Pasqal

Le groupe BMW et la start up Pasqal étendent leur collaboration pour concevoir des pièces…

15 heures ago