Pour gérer vos consentements :
Categories: DéveloppeursProjets

Microsoft relance « son » Java sur base OpenJDK

Quid du support commercial ? D’un portage Arm32 ? De liens statiques pour les déploiements automatisés ? Depuis quelques jours, les questions se multiplient – sans toujours trouver réponse – sur le dépôt GitHub d’un des projets de Microsoft. En l’occurrence, son propre build d’OpenJDK.

Le groupe américain avait lancé une préversion début avril. La semaine dernière, à l’occasion de la conférence Build, il a annoncé le passage en phase de disponibilité globale.

Au menu, deux versions. L’une basée sur la dernière LTS d’OpenJDK. À savoir la v11, dont la sortie remonte à septembre 2018. L’autre sur la dernière release (16.0.1.9.1). Le tout sous la même licence que le projet d’origine (GPLv2 avec exception Classpath).

Pour l’installation, cinq formats au choix : tarball, pkg, zip, msi… et une image Docker, pour Ubuntu 20.04 et CBL-D (variante « légère » de Debian 10 made in Microsoft). On peut aussi y accéder sur Azure, via le shell ou via le Terminal Windows.

OpenJDK pour Arm : travaux en cours

Au niveau du support, Microsoft s’engage sur 6 ans pour la version LTS. On en a donc jusqu’à septembre 2024 pour l’actuelle. Les mises à jour suivront le rythme de Java SE, dont découle OpenJDK. L’éditeur prévoit par ailleurs, d’ici à la fin de l’année, une build fondée sur OpenJDK 17, attendu pour septembre.

La version Arm64, également fondée sur OpenJDK 16.0.1.9.1, en reste au stade expérimental (accès anticipé). Sa cible : Windows 10 et Windows Server (édition 2016 et ultérieures). Depuis novembre dernier, il existe aussi une version d’OpenJDK pour Apple Silicon.

Microsoft dit exploiter, en interne, plus d’un demi-million de VM Java. Dont environ 140 000 utilisant son OpenJDK. Les back-ends de LinkedIn et de Yammer reposent en grande partie sur ces JVM. Tout comme certains services Azure tels que Spring Cloud, Functions et AKS.

D’ici à fin 2021, l’OpenJDK de Microsoft deviendra la distribution par défaut sur les services Azure managés. Pour ceux qui prennent en charge Java 8, le support se poursuivra sur la base de la variante d’Eclipse (Adoptium ; ex-AdoptOpenJDK).

Photo d’illustration © Nikolai Sorokin – Fotolia

Recent Posts

Salaires IT : les experts en cybersécurité et data plébiscités

Le marché de l'emploi IT reste dynamique. Le rapport de force penche en faveur de…

22 heures ago

Data management : Rubrik nomme John Murphy RSSI « Global Field »

Rubrik a recruté John Murphy, ex-décideur IT de BNY Mellon, pour soutenir la sécurité "zero…

1 jour ago

PrintNightmare : Microsoft n’en est pas encore sorti

L'Update Tuesday de septembre comprend une nouvelle livrée de correctifs pour les failles PrintNightmare... et…

1 jour ago

Einstein Automate a un an : où en est Salesforce ?

Il y a un an, Salesforce inaugurait la bannière Einstein Automate. Comment les produits qu'elle…

1 jour ago

SaaS « souverain » : OVHcloud et Talentsoft font cause commune

OVHcloud et Talentsoft, entreprise récemment acquise par Cegid, proposent une offre cloud de gestion du…

2 jours ago

Microsoft a-t-il vraiment éliminé les mots de passe ?

L'option de connexion sans mot de passe se diffuse sur les comptes Microsoft. Mais il…

2 jours ago