Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudIAASRégulations

Pour mieux investir, Rackspace licencie

Le moral n’est pas au beau fixe pour Rackspace. Le spécialiste du Cloud va tailler dans ses effectifs, a-t-on appris dans un message du CEO Taylor Rhodes sur un blog. Cette coupe devrait se traduire par une réduction de 6% des effectifs, soit environ 366 postes supprimés. Rackspace comprenait 6115 salariés en septembre 2016. La firme américaine est restée évasive sur les emplois ciblés par cette charrette. Elle précise dans une phrase sibylline que les licenciements porteraient sur « des activités de l’entreprise où la masse salariale a augmenté plus vite que les revenus ».

Taylor Rhodes ajoute que des activités comme la sécurité managée, OpenStack, les Cloud privés sous VMware ou les services managés pour AWS et Azure affichent une croissance annuelle à deux chiffres. Elles devraient donc être peu impactées par les réductions d’effectifs.

Une variable d’investissements

Le dirigeant justifie cette restructuration par sa volonté d’investir dans de nouvelles solutions, capables de créer de la croissance supplémentaire. « Notre industrie évolue rapidement et nous n’avons pas toujours le luxe de pouvoir faire évoluer graduellement notre main d’œuvre. Il faut parfois prendre des décisions radicales pour répondre aux opportunités demandées par nos clients ». Taylor Rhodes rappelle que la décision de licencier des personnes a été prise après avoir évaluée d’autres options, comme la réduction des dépenses.

Si le plan social vise majoritairement les « Rackers » basés aux Etats-Unis, des coupes sont attendues dans les bureaux de la société à travers le monde. Cette réduction d’effectifs est la plus importante de la société, en 19 ans d’existence.

A la fin août 2016, Rackspace, en proie à des difficultés financières, a choisi d’être racheté par un fonds d’investissements, Apollo Global Management, pour 4,3 milliards de dollars. Le co-créateur d’OpenStack voulait orienter sa stratégie vers le multi-Cloud.

A lire aussi :

Rackspace racheté : quelles conséquences sur le marché du Cloud ?

Rackspace, Google, Tyan s’engagent autour d’OpenPower

Crédit Photo : Duac Duo -Shutterstock

Recent Posts

Ransomwares : une seule solution, payer la rançon ?

Une étude développe - et met en chiffres - plusieurs arguments en défaveur du paiement…

2 heures ago

Digital Workplace : vers une force de travail hybride

Si le choix leur était donné, 41% des professionnels interrogés opteraient pour le travail hybride,…

17 heures ago

Box et Red Hat actionnent des leviers de migration

Box et Red Hat entreprennent d'étoffer leur portefeuille de solutions de migration. Comment leurs démarches…

18 heures ago

Informatique quantique : l’Allemagne, vitrine souveraine d’IBM

IBM vient d'inaugurer son premier ordinateur quantique commercial installé hors des États-Unis. La souveraineté des…

24 heures ago

Sécurité applicative : difficile de trouver le juste prix

Des cinq fournisseurs que Gartner positionne comme « leaders » dans le Magic Quadrant de…

1 jour ago

Big data : quand la pression monte entre équipes data et métiers

Les équipes data ne sont pas forcément dimensionnées pour soutenir l'accélération des demandes émanant des…

2 jours ago