Pour gérer vos consentements :

Smartphones : les écrans prennent le large

Sur les plus de 250 millions de smartphones vendus au cours du troisième trimestre, 56 millions, soit 22%, disposaient d’un écran de 5 pouces et plus. Le format 5 pouces s’impose pour 66% d’entre eux, suivi de 31% pour les tailles comprises entre 5 et 6 pouces et 3% au-delà, rapporte le cabinet d’analyse Canalys.

« Le segment 6 pouces et plus sera renforcée au prochain trimestre par l’arrivée de Nokia (avec les Lumia 1320 et 1520, NDLR) mais ce marché ne se développera pas rapidement à moins que Samsung investissent pousse à coup de dollars le marketing de sa gamme Galaxy Mega », commente l’analyste Jingwen Wang. Selon lui, la région Asie-Pacifique sera la première à tirer la demande en écrans larges. Mais l’essentiel de la demande du marché se concentrera sur les formats 4,1 à 5 pouces en 2014.

La Chine premier marché des smartphones

Le segment des « phablets » est pour l’heure dominé par Samsung, avec le Galaxy Note, à l’image de sa position sur le reste du marché. Le Coréen sert 34% de l’offre mondiale suivi d’Apple avec 15%, selon Canalys. Huawei, Lenovo et LG complètent le classement des cinq premiers vendeurs mondiaux. Des chiffres peu ou prou comparables avec ceux de Strategy Analytics.

Avec 39% des ventes, la Chine (y compris Hong Kong et Taïwan) constitue le premier moteur de croissance du marché des smartphones. Il s’y est vendu près de 100 millions de terminaux sur la période, soit une hausse annuelle de 64%. Si l’Amérique latine s’inscrit comme la deuxième plus forte progression avec 54% de hausse des ventes, la région reste le plus petit marché avec 19 millions d’unités écoulées sur le trimestre. Entre les deux, l’EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) progresse de 22% annuellement (56 millions d’unités).

Nouveaux entrants

Notons que, si Android et iOS conservent leurs positions respectives de leader sur le marché des OS d’une année à l’autre, l’offre Microsoft progresse de 185% avec 9,2 millions de smartphones vendus (essentiellement des Nokia) pour se fixer à 4% des parts. Ce qui place Windows Phone comme deuxième OS mobile dans 19 pays dont la Finlande (39% du marché), le Vietnam (16%), l’Italie (15%) ou encore la Russie (8%).

Si l’acquisition des Lumia par Microsoft a vocation à accélérer la présence de Windows Phone sur le marché mobile, ce dernier risque néanmoins d’être bousculé par l’arrivée de nouveaux entrants. « Au cours du 4e trimestre, nous prévoyons la montée d’OS alternatifs, avec la recrudescence de terminaux Firefox OS, mais aussi une recrudescence d’offres Linux en Chine comme Aliyun qui a signé avec plus de 20 fournisseurs nationaux, offrant des smartphones quadri coeur allant de 100 à 300 dollars », commente l’analyste Jessica Kwee.

crédit photo © LG Electronics


Voir aussi
Quiz – Les smartphones de 2013

Recent Posts

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

3 heures ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

5 heures ago

Salaires IT : à qui profite le dégel des rémunérations ?

La part des cadres de la fonction informatique qui bénéficient d'une hausse de rémunération retrouve…

6 heures ago

Quels standards pour la cryptographie post-quantique ?

À l'issue d'une procédure de six ans, le NIST a sélectionné quatre algorithmes à standardiser…

7 heures ago

DMA, DSA : une régulation à la hauteur des « Big Tech » ?

Le Parlement européen a définitivement adopté le DMA et le DSA ce 5 juillet. Des…

12 heures ago

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

1 jour ago