Pour gérer vos consentements :

Stockage : trois clés USB chiffrées pilotées par smartphone

Une clé USB chiffrée pilotable par smartphone ? C’est la promesse de la datAshur BT.

Le produit est arrivé voilà quelques semaines au catalogue de l’entreprise britannique iStorage. Il exploite la technologie DataLock de l’américain ClevX.

Cette dernière, lancée en 2007, devait permettre d’intégrer une authentification hardware sur des dispositifs de stockage. Il en résulté, entre autres, des clés USB dotées de mini-claviers.
L’année 2016 avait marqué l’ouverture au Bluetooth. Et ainsi à l’authentification via des appareils tiers.

Avec la datAshur BT, cet appareil peut être un smartphone ou une tablette (iOS, Android), voire une Apple Watch. En fonction des plates-formes, on peut utiliser un mot de passe, un code envoyé par SMS ou des données biométriques (reconnaissance faciale, iris, empreintes digitales).

L’application qui contrôle la clé embarque des fonctions de verrouillage automatique (après une certaine période d’inactivité ou lorsque l’appareil n’est plus à proximité). On peut lui adjoindre – moyennant un abonnement – une console d’administration web qui centralise la gestion de flottes de clés.

Lokly : l’option made in France

La datAshur BT est disponible en versions de 16 à 128 Go (4 et 8 Go sur demande), avec un ticket d’entrée à 79 £.
L’entreprise américaine SECUREDATA propose les mêmes capacités avec sa clé SecureUSB BT, qui repose elle aussi sur la technologie de ClevX. Le prix d’entrée avoisine les 100 £. Performances annoncées : jusqu’à 130 Mo/s en lecture et 43 Mo/s en écriture.

En France, il y a la marque Lokly, que porte la société Vandelay, née en 2015. Ses clés USB 2.0 (10 Mo/s en lecture ; 5 Mo/s en écriture) sont disponibles en direct, de 8 Go (288 €) à 64 Go (354 €). Un code PIN fourni sur une carte d’identification permet de les appairer à des appareils mobiles.

L’accès aux données fonctionne par création de compartiments. Chacun de ces conteneurs, isolé du reste de la mémoire, est reconnu comme un volume de stockage distinct.
Un port USB arrière permet le transfert de clé à clé (autonomie de la batterie intégrée : 20 minutes) et fait office de filtre à dispositifs malveillants.

Illustration principale © iStorage, SECUREDATA & Vandelay

Recent Posts

La France a-t-elle les moyens de mesurer la menace ransomware ?

La France a-t-elle les outils pour évaluer la menace ransomware ? Éléments de réponse sous…

8 heures ago

Antitrust : Nextcloud rallie l’écosystème français contre Microsoft

Une dizaine d'entreprises françaises se liguent à la plainte que Nextcloud a déposée en début…

12 heures ago

Collaboratif : Jamespot étoffe son portefeuille avec Diapazone

L'éditeur logiciel français Jamespot ajoute la brique d'orchestration de réunions Diapazone à son offre collaborative…

3 jours ago

Gestion des secrets : pourquoi les équipes DevOps sont à la peine

Les pratiques DevOps de gestion des secrets d'une majorité d'organisations ne sont pas normalisées et…

3 jours ago

Visioconférence : qui sont les principaux fournisseurs ?

Qui sont les têtes d'affiche de la visioconférence et qu'attendre de leurs offres ? Éléments…

3 jours ago

Fargate : une nouvelle étape dans la transition Arm d’AWS

Le moteur serverless Fargate vient allonger la liste des services AWS exploitables avec les instances…

3 jours ago