Stockage : trois clés USB chiffrées pilotées par smartphone

Une clé USB chiffrée pilotable par smartphone ? C’est la promesse de la datAshur BT.

Le produit est arrivé voilà quelques semaines au catalogue de l’entreprise britannique iStorage. Il exploite la technologie DataLock de l’américain ClevX.

Cette dernière, lancée en 2007, devait permettre d’intégrer une authentification hardware sur des dispositifs de stockage. Il en résulté, entre autres, des clés USB dotées de mini-claviers.
L’année 2016 avait marqué l’ouverture au Bluetooth. Et ainsi à l’authentification via des appareils tiers.

Avec la datAshur BT, cet appareil peut être un smartphone ou une tablette (iOS, Android), voire une Apple Watch. En fonction des plates-formes, on peut utiliser un mot de passe, un code envoyé par SMS ou des données biométriques (reconnaissance faciale, iris, empreintes digitales).

L’application qui contrôle la clé embarque des fonctions de verrouillage automatique (après une certaine période d’inactivité ou lorsque l’appareil n’est plus à proximité). On peut lui adjoindre – moyennant un abonnement – une console d’administration web qui centralise la gestion de flottes de clés.

Lokly : l’option made in France

La datAshur BT est disponible en versions de 16 à 128 Go (4 et 8 Go sur demande), avec un ticket d’entrée à 79 £.
L’entreprise américaine SECUREDATA propose les mêmes capacités avec sa clé SecureUSB BT, qui repose elle aussi sur la technologie de ClevX. Le prix d’entrée avoisine les 100 £. Performances annoncées : jusqu’à 130 Mo/s en lecture et 43 Mo/s en écriture.

En France, il y a la marque Lokly, que porte la société Vandelay, née en 2015. Ses clés USB 2.0 (10 Mo/s en lecture ; 5 Mo/s en écriture) sont disponibles en direct, de 8 Go (288 €) à 64 Go (354 €). Un code PIN fourni sur une carte d’identification permet de les appairer à des appareils mobiles.

L’accès aux données fonctionne par création de compartiments. Chacun de ces conteneurs, isolé du reste de la mémoire, est reconnu comme un volume de stockage distinct.
Un port USB arrière permet le transfert de clé à clé (autonomie de la batterie intégrée : 20 minutes) et fait office de filtre à dispositifs malveillants.

Illustration principale © iStorage, SECUREDATA & Vandelay

Recent Posts

Microsoft révise ses programmes de licence à l’aune du cloud

Microsoft permet désormais la vente de licences perpétuelles dans le cadre du programme Cloud Solution…

2 jours ago

Open hardware : Android porté sur RISC-V

Alibaba est parvenu à porter Android sur un processeur RISC-V maison, avec interface graphique et…

2 jours ago

Firefox sur Apple Silicon : dans les coulisses du portage

De Rust aux DRM, Mozilla revient sur quelques-uns des défis qu'a impliqués le portage de…

2 jours ago

DBaaS : Couchbase Cloud sur Azure, après AWS

Après Amazon Web Services, Azure. La base de données en tant que service de Couchbase…

2 jours ago

Zerologon : Microsoft prépare la phase deux de son plan correctif

Microsoft se prépare à ajuster le correctif qu'il diffuse depuis août dernier contre la faille…

3 jours ago

DSI : un fonctionnement en silos qui coûte cher

9 DSI sur 10 considèrent que la contribution des équipes IT à la création de…

3 jours ago