Pour gérer vos consentements :

BI : Google joue l’ouverture avec Looker

Où en est Google avec Looker ? Il faut s’attendre à un certain nombre d’éléments de réponse du 9 au 11 novembre. Contexte : la conférence annuelle dédiée à cet outil de BI que le groupe américain a acquis voilà près de deux ans.

Les premières annonces portent essentiellement sur des fonctionnalités auxquelles on n’a pas encore accès. Exemple avec la connexion Looker-Sheets. Promesse : les mises à jour des données sur le premier se répercuteront automatiquement sur le second. Une phase d’accès anticipé doit démarrer en décembre.
Pas d’échéance définie pour une autre intégration. En l’occurrence, un complément Google Workspace qui permettra d’embarquer, dans Slides, des visualisations Looker… qui se mettront elles aussi automatiquement à jour.

Potentiellement à plus long terme (« d’ici à fin 2022 »), on pourra expérimenter un ensemble de connecteurs vers d’autres outils de BI. Ils permettront d’y exploiter la couche sémantique de Looker. Tableau en fait partie, dans le cadre d’un partenariat « double effet » (intégration de la couche visualisation de Tableau dans Looker).

Looker au-delà de Looker

Autre levier d’ouverture : les « composants Looker ». Le principe : fournir une autre façon d’intégrer des données dans des applications tierces – plus flexible que la solution iframe et sans avoir à développer de front-end.

Pour le moment, il existe deux types de composants, de type visualisation et filtre. Les premiers s’intègrent dans les applications React. Ils sont réunis dans un paquet open source. Au nombre de cinq pour commencer : graphe linéaire, en aires, sparkline, nuage de points et tableau. Google y inclut un mécanisme de normalisation pour intégrer des résultats de requêtes dans des visualisations personnalisées.
Au contraire de l’option iframe, le rendu se fait côté client. On n’est toutefois pas encore à parité fonctionnelle avec les visualisations natives.

Concernant les filtres, on ne peut, à l’heure actuelle, les exploiter qu’au sein de dashboards Looker embarqués. À court terme, nous assure-t-on, on pourra les combiner aux composants de visualisation.

Illustration principale © Koto Amatsukami – Adobe Stock

Recent Posts

Cloud : 4 points à retenir du rapport Aryaka

Adoption cloud, espace de travail hybride, convergence réseau et cybersécurité… La migration monte en puissance.

1 jour ago

Automatisation et emploi : pourquoi l’Europe peut mieux faire

Impactés par l'automatisation, 12 millions d'emplois seraient détruits dans 5 pays d'Europe, d'ici 2040. La…

1 jour ago

Green IT : 10 chiffres sur l’empreinte écologique

L'ADEME et l'Arcep ont remis au Gouvernement leur rapport sur l'empreinte environnementale du numérique en…

1 jour ago

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

2 jours ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

2 jours ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

2 jours ago