Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudRéseaux

Big Switch Networks : les solutions OpenFlow en marche

La suite Big Switch Networks

  • Big Network Controller (BNC) est le cœur de l’offre. C’est un contrôleur OpenFlow basé sur le code du contrôleur open source Floodlight sous licence Apache 2.0, avec une API de communication RESTful et une interface de programmation. Il fournit une abstraction centralisée de l’infrastructure physique et de ses règles de fonctionnement dans la fabrique. Le contrôleur peut piloter plus de 1000 commutateurs et 250 000 nouvelles connexions à la seconde.
  • Big Tap est une application unifiée de surveillance en continu du réseau qui donne une visibilité de ce dernier et favorise l’optimisation de l’usage des outils de contrôle, de sécurité et de performance du réseau.
  • Big Virtual Switch (BVS) est une application pour l’automatisation de l’approvisionnement du réseau dans la virtualisation du réseau du datacenter, qui peut s’intégrer dans un outil d’orchestration comme OpenStack, CloudStack, Microsoft System Center ou VMware vCenter. Elle supporte plus de 32 000 segments de réseaux virtuels pour l’allocation dynamique de la charge de travail et l’approche multi-tenant.

Big Switch Networks… à suivre

Quels avantages peut-on attendre d’une solution de réseau sous protocole OpenFlow ? Big Switch Networks a donné quelques indications sur le ROI de sa solution. Sur un rack, la solution BVS peut permettre d’augmenter de 50 % le nombre des machines virtuelles, d’économiser 500 000 dollars en investissement (en particulier par la réduction d’un nombre de switchs ou l’usage de commutateurs de gamme moindre), et 30 000 dollars par an en coût opérationnel.

Pas étonnant que la plupart des acteurs du réseau figurent dans l’écosystème de Big Switch Networks et soient interopérables avec la solution : A10 Networks, Arista Networks, Broadcom, Brocade, Canonical, Cariden, Citrix, Cloudscaling, Coraid, Dell, Endace, Extreme Networks, F5, Fortinet, Infoblox, Juniper Networks, Mellanox, Microsoft, Mirantis, Nebula, Piston Cloud, Palo Alto Networks, Radware, StackOps, ThreatSTOP, vArmour et Vyatta.

Cette simple évocation devrait suffire pour que nous continuions de nous intéresser à Big Switch Networks, qui depuis 2010 a levé 39 millions de dollars auprès de Redpoint Ventures, Goldman Sachs, Index Ventures et Khosla Ventures.

Source des images : Big Switch Networks

Page: 1 2

Recent Posts

CircleCI : une ouverture qui passe par GitLab

CircleCI s'ouvre officiellement à GitLab. Et introduit, à cette occasion, la notion de projets et…

2 semaines ago

Cybersécurité : le coût des marketplaces du « dark web »

Sur les places de marché du dark web, l'exploit moyen est vendu moins de 10…

2 semaines ago

Microsoft redoute le déficit de main-d’oeuvre qualifiée

Brad Smith, président de Microsoft, déplore un rétrécissement du bassin de main-d'oeuvre qualifiée disponible. A…

2 semaines ago

Logiciels libres : les nouveaux venus au SILL 2.0

En mai, le SILL (Socle interministériel de logiciels libres) faisait peau neuve. Focus sur quelques…

2 semaines ago

Green IT : gare au coût environnemental des SSD ?

Une étude met en lumière le « coût carbone » des SSD, comparé à celui…

2 semaines ago

Salaires des développeurs : les 20 pays européens qui paient le plus

La Suisse propose aux développeurs logiciels le salaire annuel moyen le plus élevé, devant le…

2 semaines ago