Brevets : Huawei premier demandeur en Europe

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Qui est le principal demandeur de brevets* en Europe ?

La bonne réponse est… Huawei. Tout du moins l’Office européen des brevets.

Les données que l’organisation intergouvernementale communique pour l’année 2019 mettent plus globalement en lumière une nette progression de la demande d’acteurs asiatiques.

Illustration dans la communication numérique.

Sur ce secteur, les entreprises chinoises sont les principales contributrices (3 736 brevets ; + 64,6 % d’une année sur l’autre). Elles devancent les américaines (3 684 ; +14,6 %) et les sud-coréennes (1 230 ; +36,1 %). La France se positionne au 7e rang, avec des demandes en recul (403 ; -18,3 %).

Toujours dans la communication numérique, Huawei en est à 2 260 demandes. Soit près de deux fois plus qu’Ericsson (1 227), qui devance Qualcomm (1 061), Samsung (567) et LG (545). Le groupe chinois emmène le train des brevets aussi bien sur le transport de données que sur les réseaux sans fil.

Au global, les demandes de brevets (14 175 ; +19,6 %) dans ce domaine ont connu une croissance sans égale depuis 2010.

Informatique : la Chine reste en retrait

Même chose dans le secteur de l’informatique (+10,2 %, à 12 774 brevets).

Alphabet (Google) et Microsoft dominent ce classement, avec 673 demandes. Huawei (382) arrive en 4e position derrière Samsung (630) et devant Intel (339). Siemens (328), premier Européen, était leader en 2018.

Comme sur les communications numériques la France se classe 7e (587 demandes ; -3 %). Les États-Unis (4 866 ; +13,6 %) devancent la Chine (1 356 ; +18,7 %), le Japon (1 212 ; +0,9 %) et l’Allemagne (1 130 ; +13,8 %).

L’IA porte en grande partie la croissance des demandes : +29 % pour la reconnaissance de formes (avec Alphabet en tête), +4 % pour l’extraction de données (Microsoft) et +11 % pour le traitement de métadonnées d’images (Royal Philips).

* Est considéré comme pays d’origine d’une demande le lieu de résidence du premier demandeur listé.
Tous secteurs technologiques confondus, 25 % des demandes proviennent des États-Unis. 15 %, d’Allemagne (+0,5 %). 12 %, du Japon (-2,3 %). 7 %, de Chine (+29,2 %). 6 %, de France (-2,9 %).

Photo d’illustration © Jirsak – Shutterstock.com

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Recent Posts

Exploration des processus : Software AG lance ARIS Process Mining

Avec sa plateforme en mode cloud ARIS Process Mining, Software AG veut rendre l'exploration des…

2 heures ago

Bug Bounty : FireEye pousse ses primes

FireEye ouvre son programme de bug bounty à tous les chercheurs de vulnérabilités informatiques inscrits…

5 heures ago

Salesforce : Marc Benioff garde « l’esprit ouvert », sans Dreamforce ?

Marc Benioff dit "garder l'esprit ouvert à toutes les possibilités" concernant la direction future de…

12 heures ago

Mozilla, développeur de Firefox, taille dans ses effectifs

Mozilla annonce "restructurer" son activité pour se relancer dans un monde post-Covid-19.

1 jour ago

Cybersécurité : des RSSI à bout de souffle ?

En France, 7 RSSI sur 10 considèrent que leur entreprise est plus exposée aux violations…

2 jours ago

Oracle Cloud VMware gagne de nouveaux territoires

Oracle Cloud VMware facilite dorénavant la migration de charges de travail virtualisées dans toutes les…

2 jours ago