Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

« Cloud souverain » : l’approche d’Oracle pour l’UE se dessine

Du « cloud souverain » chez Oracle ? Ce concept s’incarne déjà au catalogue du groupe américain. Avec deux offres en particulier. D’un côté, OCI Dedicated Region, qui fait le pont avec les infrastructures internes. De l’autre, les « régions cloud administratives », actuellement mises à disposition des gouvernements américain et britannique.

En Europe, le « cloud souverain » fait l’objet d’une troisième offre. Dénommée EURA (European Union Restricted Access), elle couvre les logiciels Oracle Fusion. Avec, dans les grandes lignes, deux promesses. D’une part, que les données des clients (y compris celles qui en dérivent, comme les traces et les logs) restent dans l’UE. D’autre part, que la gestion et la maintenance ne puissent être effectuées que par des ingénieurs basés dans l’UE.

OCI – le cloud d’infrastructure d’Oracle – fera l’objet d’une offre de même teneur à l’horizon 2023. Son nom : OCS (Oracle Sovereign Cloud). Là aussi, seuls des résidents de l’UE et des « entités juridiques spécifiques basées dans l’UE » pourront assurer la maintenance et le support. Plus globalement, on nous annonce une « gouvernance renforcée », sous la forme d’un framework qui régira notamment l’accès aux données des clients et la gestion des demandes d’accès gouvernementales.

Les premières régions OCS doivent ouvrir en 2023, en Allemagne (où Oracle exploite actuellement un datacenter à Francfort) et en Espagne (ouverture prochaine à Madrid, chez Telefónica). Elles seront « physiquement et logiquement » séparées des infrastructures OCI, nous annonce-t-on. Mais elles proposeront les mêmes services, au même prix et avec les mêmes SLA, EURA compris.

Google met en place cette même séparation physique et logique dans le cadre de sa coentreprise S3NS, montée avec Thales. L’offre qui en résultera doit être opérationnelle à l’horizon 2024. Elle postulera au label SecNumCloud. Elle exploitera des salles dédiées, à proximité des trois datacenters franciliens qui constituent la région France de Google Cloud. En attendant, une offre « intermédiaire » est sur les rails, avec un support technique depuis l’UE.

Photo d’illustration via Shutterstock

Recent Posts

Budget 2023 : la part belle au numérique ?

Formation cyber, très haut débit, identité numérique régalienne... Quelle place pour le numérique au budget…

9 heures ago

Stéphanie Schaer : la nouvelle patronne de la Dinum en 5 dates

De Bercy à la « période Borne », focus sur cinq moments qui ont jalonné…

15 heures ago

Lenovo : quand le DSI et le CTO s’alignent

L'alignement de responsabilités techniques fait partie des leviers activés par Lenovo pour affronter les soubresauts…

1 jour ago

SD-WAN : 10 marqueurs de reconfiguration du marché

NaaS, SD-Branch, performance applicative, « internet amélioré »... Lumière sur quelques tendances actuelles et futures…

1 jour ago

SD-WAN : qui sont ces fournisseurs qui « creusent l’écart » ?

Sur les quelque 70 fournisseurs SD-WAN qu'il a dans ses radars, Gartner en distingue une…

1 jour ago

Cloud collaboratif : UCaaS, CCaaS et CPaaS d’abord

Les entreprises investissent toujours plus la collaboration en mode cloud. Microsoft et Cisco dominent. Zoom…

2 jours ago