Pour gérer vos consentements :

Wikimedia contre les « trous de mémoire » imposés par le droit à l’oubli

Après Reporters sans frontières évoquant un « engrenage infernal », Wikimedia dénonce l’impact de l’arrêt européen en faveur du « droit à l’oubli » sur la transparence et le droit à l’information. Rendu le 13 mai 2014 par la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE), cette décision permet aux internautes d’obtenir la suppression de liens « non pertinents, obsolètes ou inappropriés » auprès de moteurs de recherche appelés à se conformer à la législation européenne sur la protection des données. Les 91 000 requêtes reçues par Google depuis la mise en ligne, le 30 mai, d’un formulaire de demande de suppression de résultats, témoignent à la fois du succès et des dérives de l’initiative. La fondation Wikimedia s’insurge.

Les « trous de mémoire » d’Internet

En donnant son feu vert à la suppression de contenus « fiables et vérifiables » sur des individus, des organisations et des événements, « la Cour de justice européenne a abandonné sa responsabilité de protéger l’un des droits les plus importants et universels : le droit de chercher, recevoir et transmettre des informations », a déploré Lila Tretikov, directrice exécutive de Wikimedia (en photo), dans un billet, mercredi 6 août. « En conséquence, des résultats de recherche valides disparaissent en Europe sans explication publique, sans réelle preuve, sans contrôle judiciaire et sans possibilité d’appel », a-t-elle ajouté, la suppression de liens se faisant à la discrétion de Google ou de tout autre moteur concerné. « Le résultat est un Internet criblé de trous de mémoire – L’information gênante disparaît, tout simplement », a insisté Lila Tretikov.

Wikipedia impactée

Selon l’ingénieur aux commandes de l’organisation à but non lucratif, « l’impact sur Wikipedia est direct et critique ». La fondation déclare avoir déjà reçu les notifications de désindexation de plus de 50 liens renvoyant vers Wikipedia dans les résultats de recherche en Europe. Prônant la transparence comme d’autres acteurs, Wikimedia s’engage donc à publier un avis sur une page web dédiée pour « chaque notification de retrait » transmise par Google et d’autres moteurs à propos de la suppression de liens Wikipedia dans les résultats de recherche européens.


Lire aussi

Droit à l’oubli : moteurs de recherches et CNIL européennes se concertent

Droit à l’oubli : Google lance la suppression de liens

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago