Pour gérer vos consentements :
Categories: Cloud

Licence cloud : le CISPE résiste face à Microsoft

Microsoft a tenté une résolution à l’amiable après une plainte déposée auprès de la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne. Celle-ci concerne les conditions de ses licences logicielles cloud présumées injustifiées, a relevé The Register.

La plainte en question a été déposée le 9 novembre dernier par le CISPE (Cloud Service Providers in Europe). Et ce dans la lignée d’actions que deux autres des membres de l’association – Aruba et OVHcloud – ont déjà intentées à l’encontre du groupe américain.

Depuis l’ouverture de ces contentieux, Microsoft a pris des engagements.

Le CISPE, qui représente 26 fournisseurs européens d’infrastructures cloud, plus Amazon Web Services (AWS), estime que le compte n’y est pas. Les modifications ajoutant même, selon l’organisation, de nouvelles « pratiques déloyales à la liste ».

Pour qui les licences CSP-Hoster ?

Au cœur de cette affaire, on retrouve des problèmes de « groupement injustifié et discriminatoire, de vente liée, de ‘self-preferencing’ en matière de prix, et de verrouillage technique et économique ». Autant de pratiques présumées qui bafouent l’article 102 du TFUE* et qui justifient une enquête.

La Commission européenne a donc commencé à interroger les fournisseurs cloud tiers et leurs clients concernant Microsoft Azure et les pratiques associées. Selon le CISPE, Microsoft tente depuis des mois de régler l’affaire, soit avant même que l’UE ne lance une enquête formelle.

Le CISPE dit avoir considéré la proposition trop faible. Elle a donc été rejetée.

Microsoft, de son côté, a indiqué dans une communication dont The Register s’est fait l’écho :

« À l’échelle mondiale, plus de 100 fournisseurs de services cloud – dont 75 basés en Europe – ont déjà profité de nos récentes modifications de licence, et nous continuerons à collaborer avec la communauté européenne du cloud sur des mesures spécifiques pour favoriser leur croissance. »

Au lendemain de cette déclaration, le CISPE s’est interrogé sur ces fournisseurs européens qui ont adopté « les nouvelles licences » du programme CSP-Hoster : sont-ils véritablement indépendants de Microsoft ? Proposent-ils réellement des services d’infrastructure cloud ?

Autant de questions qui restent en suspens.

Le bras de fer continue.

*Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne

(crédit photo © sdecoret – Adobe Stock)

Recent Posts

Le Réseau interministériel de l’État, sujet à dépendance

La Cour des comptes appelle à formaliser et à professionnaliser certains aspects du RIE, tout…

20 heures ago

Etalab en position de faiblesse au sein de la Dinum

La Cour des comptes attire l'attention sur le risque d'affaiblissement d'Etalab, privé, ces dernières années,…

22 heures ago

Une Dinum « balbutiante » sur l’open data et les logiciels libres

Missions historiques de la Dinum, l'ouverture des données publiques et la promotion des logiciels libres…

23 heures ago

Pour son premier LLM codeur ouvert, Mistral AI choisit une architecture alternative

Pour développer une version 7B de son modèle Codestral, Mistral AI n'a pas utilisé de…

2 jours ago

Microsoft x Inflection AI : l’autorité de la concurrence britannique lance son enquête

L’Autorité de la concurrence et des marchés (CMA) britannique ouvre une enquête sur les conditions…

2 jours ago

Thomas Gourand, nouveau Directeur Général de Snowflake en France

Thomas Gourand est nommé Directeur Général pour la France. Il est chargé du développement de…

2 jours ago