Pour gérer vos consentements :
Categories: JuridiqueRégulations

Pacte anti-embauche : Apple, Google, Intel et Adobe passent à la caisse

L’action collective ouverte en 2011 est close, d’après le Wall Street Journal. Accusés d’entente illégale visant à empêcher le passage de leurs salariés d’une firme à l’autre, Apple, Google, Intel et Adobe vont bien verser 415 millions de dollars pour clore le dossier. Lucy Koh, la juge américaine chargée de l’affaire, a donné son approbation finale, mercredi 2 septembre. Elle avait repoussé l’an dernier une première proposition, estimée trop faible, à 324,5 millions de dollars.

Une paille pour la Silicon Valley

L’affaire porte sur la période 2005-2009. 64 410 employés actuels et anciens des quatre sociétés sont concernés. De nombreux documents ont été présentés dans ce dossier, dont des courriels sur le recrutement et la promotion interne échangés entre feu Steve Jobs, le cofondateur d’Apple, et Eric Schmidt, qui était à l’époque à la fois au conseil d’administration d’Apple et Pdg de Google. Schmidt y confirme notamment l’existence chez Google d’une « politique » visant à ne pas recruter chez Apple.

Parallèlement, la juge Koh a décidé de limiter les frais versés aux avocats des plaignants par les quatre entreprises, soit 40,8 millions de dollars, au lieu des 85,6 millions demandés. Cette décision augmente de 700 dollars la somme moyenne attribuée à chacun des salariés concernés dans cette affaire, soit près de 5 770 dollars par personne… Une paille pour la Silicon Valley.

Lire aussi :

Les salaires IT progressent un peu en France… et bondissent aux États-Unis !
Salesforce promeut l’égalité salariale dans la Silicon Valley

crédit photo © Rrraum – shutterstock

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago