Pour gérer vos consentements :

Plus de 20 000 antennes 4G en service au 1er mai

Au 1er mai 2015, plus de 20 500 supports répartis sur l’ensemble du territoire français, y compris d’outre mer, disposent d’une autorisation d’exploitation d’un réseau 4G dans les bandes 800, 1800 et 2600 MHz, rapporte l’ANFR (Agence nationale des fréquences). Dont 17 032 effectivement en service. Mais dans les faits, sachant qu’un support peut supporter plusieurs antennes, plus de 26 200 points de connexion mobiles LTE sont exploitables et 20 666 exploités.

Globalement, les autorisations de sites 4G accordées en avril ont augmenté de près de 1,8%. Et les supports réellement « allumés » de 2,39%. En la matière, c’est Free qui, depuis quatre mois maintenant, se montre l’acteur le plus offensif. Au 1er mai, l’opérateur d’Iliad exploite pas moins de 3 427 sites 4G. Soit 376 nouveaux depuis le mois dernier. En hausse de 12,3%, exclusivement dans la bande des 2600 MHz (seule licence 4G dont dispose Free pour l’heure), qui témoigne de la volonté de l’entreprise d’aller vite sur le très haut débit mobile. Free dispose d’ailleurs d’un fort potentiel d’accélération avec 6 122 sites 4G au total disposant d’une autorisation d’exploitation (contre moins de 6000 il y a un mois).

Free dépasse SFR

Free a donc dépassé son concurrent Numericable-SFR qui, avec 3170 antennes 4G (dont plus de 2900 en 800 MHz) en service, bénéficie néanmoins d’une hausse de 2,16 %, un taux proche de la moyenne nationale. Une tendance amorcée dès février dernier. SFR dispose aujourd’hui de 4 350 supports LTE exploitables. Un volume, là aussi, inférieur aux plus de 6000 sites de Free. Et, au-delà de Free, l’opérateur propriété d’Altice reste aussi loin derrière Bouygues Telecom et ses 6 590 points de connexion en service mais qui n’a allumé que 31 nouvelles antennes (+0,4%). Plus de 6000 supports servent la bande des 1800 MHz et plus de 7 400 disposent d’une autorisation d’exploitation.

De son côté, avec 22 site activés, Orange se montre l’acteur le moins dynamique courant avril. Ce qui s’explique notamment par un réseau de plus en plus dense avec 7 384 sites en services. Néanmoins, l’opérateur historique n’en poursuit pas moins ses déploiements. Les 8 186 autorisations laissent transparaître la construction de plus de 110 nouveaux sites. Au mois d’avril, Orange revendiquait 75% de la population couverte en 4G.

Notons enfin que l’opérateur d’outre mer OPT Nouvelle-Calédonie compte désormais 95 sites actifs en hausse de 2% (16 nouveaux sites). Néanmoins, le nombre de supports disposant d’une autorisation d’exploitation n’a pas bougé d’un mois à l’autre pour se fixer à 151. Une densité suffisante pour couvrir toute l’ile ?


Lire également
Plus d’un tiers de la population mondiale couverte en 4G fin 2015
Déploiement 4G : Free prend la tête du nombre de sites 2600 MHz
2015, année phare pour la 4G LTE

crédit photo © Detchart Sukchit – shutterstock

Recent Posts

Cisco : 4 certifications qui rapportent

Dans les technologies et les réseaux, une expertise certifiée peut faire la différence. Les certifications…

8 heures ago

WeTransfer vers une valorisation de 716 millions €

Le service de transfert et de stockage de fichiers WeTransfer sera évalué entre 629 et…

9 heures ago

Threat intelligence : VirusTotal tente de valoriser les IoC

VirusTotal (plate-forme de renseignement sur les menaces) a récemment introduit le principe des « collections…

10 heures ago

Gestion du risque IT : le SaaS s’impose aussi

IA, SaaS, cybersécurité... Quelles tendances pour le marché de l'ITRM (gestion du risque IT) ?…

14 heures ago

La France mobilise 2,3 milliards € pour ses start-up industrielles

Le plan start-up industrielles et deep tech vise à passer de 200 à 500 jeunes…

1 jour ago

FireEye + McAfee Enterprise : alias Trellix pour l’offensive XDR

Effective sur le plan capitalistique, la fusion entre FireEye et McAfee Enterprise l'est désormais aussi…

1 jour ago