Pour gérer vos consentements :

NUVIA : acquisition cruciale pour Qualcomm dans le datacenter ?

Quelle stratégie pour Qualcomm dans le datacenter ? La question se pose d’autant plus que le groupe américain projette d’acquérir une entreprise qui vise ce marché.

Cette entreprise, c’est NUVIA. À défaut d’une offre commerciale, elle se distingue par son équipe fondatrice, composée de vétérans de l’industrie des semi-conducteurs :

  • Gerard Williams, ancien d’Intel, de TI et d’Arm
  • Manu Gulati, passé par AMD, Broadcom et Google
  • John Bruno, qui a lui aussi travaillé chez Google en plus, entre autres, d’ATI

Les trois hommes ont surtout un ancien employeur en commun : Apple. Gulati y exerça entre 2009 et 2017 ; Bruno, entre 2012 et 2017 ; Williams, entre 2010 et 2019. À divers niveaux, ils ont contribué à la conception des processeurs mobiles de la firme.

En lançant NUVIA, ils ont porté leur ambition vers les serveurs. Leur arme : un SoC Orion basé sur des cœurs Phoenix exploitant partiellement l’architecture Arm. Leur argument : la performance par watt (illustration ci-dessous avec un benchmark publié en juillet 2020). Une approche qui leur a valu de lever près de 300 millions de dollars en deux tours de table. Avec, parmi les investisseurs, Dell Technologies Capital.

NUVIA : le nouveau Centriq ?

Quel avenir pour NUVIA ? Qualcomm évoque les appareils mobiles, les ordinateurs portables, l’automobile (systèmes d’aide à la conduite), la réalité virtuelle ou encore les infrastructures réseau. Mais se garde de mentionner le datacenter.

En la matière, son porte-drapeau fut, jusqu’en 2018, la marque Centric. En fin de parcours, les CPU qu’elle réunissait offraient jusqu’à 64 cœurs Armv8. Car fin de parcours il y eut. Avec des produits annulés, des investissements réduits et des centaines de postes supprimés.

Qualcomm a depuis lors pivoté vers une logique « IA de bout en bout ». Elle s’est traduite par l’association des SoC Snapdragon, des modems 5G et des cartes accélératrices Cloud AI 100, destinées aux tâches d’inférence. Leur commercialisation à grande échelle doit démarrer d’ici à la mi-juin.

Illustration principale © WavebreakMediaMicro – stock.adobe.com

Recent Posts

Développeurs : les 10 communautés les plus étendues

Ecosystèmes, plateformes, outils et langages confondus, GitHub, Apple et Stack Overflow attirent le plus grand…

16 heures ago

Project Zero revoit sa stratégie de sa « chasse aux failles »

Assouplissement de politique pour Project Zero. L'équipe de « chasse aux failles » va en…

17 heures ago

Blockchain : des milliards en perspective pour qui ?

Les services IT et aux entreprises capteraient plus des deux tiers des investissements mondiaux réalisés…

21 heures ago

Docker : un chemin délicat vers Apple Silicon

Disponibilité globale actée pour Docker sur Apple Silicon. Tout n'est pas encore réuni pour exploiter…

22 heures ago

Salesforce France : la vague de départs culmine avec le DG

Salesforce France s'est séparé de son directeur général, dans la lignée de départs au sein…

1 jour ago

SAP, Siemens, SonicWall… Les alertes sécurité de la semaine

Quels logiciels faut-il penser à patcher ? Tour d’horizon sur la base des avis de…

4 jours ago