Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

STMicroelectronics bouscule le marché avec le « More than Moore »

La conjoncture n’a jamais été aussi favorable pour STMicroelectronics, le leader européen des semiconducteurs. Le directeur du site de Crolles, Gérard Matheron (notre photo), nous a présenté un des axes de la stratégie de l’entreprise, le « More than Moore » (ou « More Moore »).

La puissance des SoC

Quésaco ? La loi de Moore est aujourd’hui le moteur de l’évolution des processeurs. Elle pilote également le devenir des SoC (System on Chip), des composants alliant plusieurs technologies numériques traditionnelles : processeur, contrôleur mémoire, solution graphique, entrées/sorties, connectique réseau, accélérateur de chiffrement, etc.

En prédisant un accroissement continu de la complexité de ces puces, la loi de Moore force les industriels à se lancer dans une course effrénée à la finesse de gravure, seul moyen d’obtenir toujours plus de compacité, de performances et d’efficacité énergétique.

+ La richesse des SiP

Dans le monde de la microélectronique, en particulier celui des composants dédiés aux terminaux mobiles, à l’internet des objets et à d’autres secteurs émergents, les SiP (System in Package) tiennent une place très importante.

Contrairement aux SoC, les SiP permettent d’assembler des composants plus hétéroclites, comme des MEMS (microsystèmes électromécaniques), des capteurs d’images, de l’électronique de puissance, des biochips, etc. Autant de secteurs où la firme européenne a su s’imposer. Plus de deux milliards de capteurs sont ainsi sortis de ses usines.

= More Moore

Le « More than Moore » consiste à associer les bénéfices des SoC et des SiP en proposant un catalogue mixte alliant la puissance des uns à la richesse des autres. Cette stratégie de convergence est loin d’être dénuée de sens.

Dans le monde des MEMS, STMicroelectronics a en effet une avance importante sur les fondeurs classiques, qui se bornent en général à créer des circuits à base de transistors.

En proposant des SoC capables d’exploiter au mieux des MEMS, la firme surfe sur le succès de ses capteurs. Un moyen d’imposer ses SoC auprès des constructeurs de smartphones, tablettes, produits embarqués, etc. Autant de marchés qui explosent aujourd’hui.

Nota, pour l’essentiel, les SoC de hautes performances sont fondus à Crolles (en France) et les MEMS à Agrate (en Italie).

Crédit photo : © STMicroelectronics

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago