Pour gérer vos consentements :

CES 2018 : LinTO, l’assistant personnel alternatif de Linagora

Les assistants numériques personnels issus des géants du numérique ont le vent en poupe mais il faudra compter sur des accessoires alternatifs comme LinTO de Linagora.

Dans le sillage d’Amazon Echo, Google a lancé le Google Home basé sur Google Assistant. Apple rejoindra le ballet avec le HomePod prévu cette année.

De son côté, Linagora, fournisseur français de solutions open source pour les entreprises, expose son propre assistant personnel LinTO dans le cadre du CES qui se déroule actuellement à Las Vegas.

D’emblée, le ton est donné. Le nouvel accessoire a vocation à « préserver votre vie privée », par opposition aux solutions avancées par le cercle des GAFAM (Google-Amazon-Facebook-Apple-Microsoft). « Il est temps de savoir où sont mes données », précise Linagora dans sa vidéo de présentation de LinTO (ci-dessous).

«Nous croyons fermement à l’approche de l’assistant personnel dans le domaine de la collaboration d’entreprise. Cependant, ces technologies hautement basées sur l’IA doivent garantir la confidentialité des données personnelles à l’utilisateur. LinTO est conçu pour respecter votre vie privée, » explique Michel-Marie Maudet, directeur général de LinTO.

L’assistant se présente avant tout comme un assistant personnel classique avec pour vocation essentielle de réduire les tâches fastidieuses et stressantes.

Dans cette optique, il repose sur un agent IA (intelligence artificielle) capable de reconnaître votre voix et de vous aider au cours de la journée.

S’il est adossé à une plate-forme logicielle, LinTO est aussi un appareil basé sur un Raspberry Pi 3, un écran de 3,5 pouces, une caméra, 7 microphones et un haut-parleur. Il dispose d’entrées / sorties HDMI et USB.

« Sa conception ouverte permet l’intégration dans n’importe quel système tout en étant indépendant du grand écosystème vertical de GAFAM, »ajoute Michel-Marie MAUDET.

L’ouverture est bien l’autre point fort de cet assistant.

Si Amazon et Google ont quelque peu ouvert, respectivement Alexa et Google Assistant, aux développeurs, LinTO est le premier assistant véritablement open source.

De quoi permettre à ces développeurs d’étendre les capacités de LinTO à leur guise.

Avec une fin d’année record, les ventes d’enceintes adossées à des assistants personnels ont triplé en 2017 avec 25 millions d’unités écoulées aux Etats-Unis (données CTA) . Elles pourraient atteindre 36 millions de ventes aux Etats-Unis en 2018, notamment grâce à une arrivée sur le marché d’Apple avec le HomePod.

Avec LinTO, Linagora escompte bien se créer une part de marché, sa mission étant de « permettre à tout le monde d’accéder au meilleur du numérique grâce aux Logiciels Libres », peut-on ainsi lire dans une proposition de stage pour de la reconnaissance de la parole pour l’assistant LinTo postée sur Internet.

Aspect matériel de LinTO :

Vidéo promotionnelle signée LinTO :

(Crédit photo : @LinTO)

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

6 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

7 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

12 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago