Pour gérer vos consentements :
Categories: MobilitéProjets

CES 2018 : trois mesures de l’Île-de-France pour attirer les start-up

Les régions françaises étaient arrivées en force à la 50e édition du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas. Parmi les délégations régionales qui ont fait le déplacement aux États-Unis, la plus fournie est celle de l’Île-de-France.

Valérie Pécresse, Présidente de la région Île-de-France, s’est rendue sur place pour soutenir les start-up de son territoire qui partent conquérir les USA.

Au nom de la promotion de l’écosystème régional, trois mesures phares ont été dévoilées pour soutenir la dynamique d’innovation et attirer de nouvelles entreprises technologiques étrangères en Ile-de-France :

L’initiative Paris Region Starter Pack est destinée aux jeunes pousses et entreprises internationales (PME de 5 à 250 salariés dont le chiffre d’affaires peut atteindre 50 millions de dollars) prêtes à s’implanter ou à créer une filiale dans la région.

La région propose une solution financière pouvant atteindre jusqu’à 250 000 euros par projet. À la condition de présenter une stratégie de croissance sur trois ans, avec un plan financier défini et un potentiel de création d’emplois. Le tout doit contribuer au développement de la Région Île-de-France.

Intelligence artificielle et mobilité

Dans le prolongement, la deuxième mesure Innov up Proto ouvre l’aide au développement de prototype aux jeunes pousses et aux PME étrangères qui veulent s’installer en Île-de-France.

L’appel à projet 2018, qui sera lancé au printemps, est centré sur deux thèmes : les technologies d’intelligence artificielle et la robotique.

Entre 10 et 15 lauréats pourront bénéficier d’une aide  (jusqu’à 100 000 euros).

Ils pourront aussi bénéficier d’un accompagnement du pôle de compétitivité régional Cap Digital et exposer leur prototype lors de l’édition 2019 des Paris Region Smart Weeks.

Enfin, un concours international doté de 1 million d’euros – IA 2018 Paris Region – sera lancé par la région là aussi dans  le courant du printemps 2018.

Cette troisième mesure cible spécifiquement les projets d’intelligence artificielle, en particulier sur les champs de la mobilité et de « l’industrie 4.0 » (infrastructure, applications, plateforme).

Un jury de spécialistes désignera le ou les vainqueurs d’ici la fin de l’année.

Lire également :

Comment devenir une Smart Région? L’Île-de-France élève ses ambitions

CES 2018: La Poste étoffe son offre dans la santé numérique

Recent Posts

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

3 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

5 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

6 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

1 jour ago

ERP : Infor suspend le projet CM3

Infor va abandonner le projet CM3, une version sur site et conteneurisée de son ERP…

1 jour ago

Mainframe : IBM Cloud lance z/OS en tant que service

Le groupe IT confirme la disponibilité d'une instance serveur virtuel de développement et de test…

1 jour ago