Pour gérer vos consentements :

Guerre des puces : Qualcomm accentue la pression sur Apple par voie de justice

La confrontation judiciaire entre Apple et Qualcomm se poursuit aux Etats-Unis.

Jeudi, la firme californienne spécialisée dans la conception de puces pour terminaux mobiles vient de déposer une plainte contre le fabricant de l‘iPhone.

Motif avancé : violation de contrat sur ses logiciels. Une infraction qui servirait les intérêts de son concurrent Intel. Tout comme Qualcomm, Intel travaille aussi avec Apple depuis la conception de la génération iPhone 7 sur le volet des puces modem à haut débit (LTE).

La plainte a été déposée mercredi 1er novembre auprès d‘un tribunal fédéral de San Diego en Californie. Juste avant la sortie grand public du nouveau flagship iPhone X.

Qualcomm accuse Apple d’exercer une certaine influence en raison de sa puissance commerciale sur le marché des smartphones pour exiger un accès inédit au code source de son logiciel de test de puces modem.

Il faut remettre cette nouvelle procédure dans un contexte plus global. Début 2017, Apple a lancé une action en justice contre Qualcomm en considérant que le prix d’accès de ses puces modems pour terminaux mobiles était trop élevé par rapport au marché. Une pratique qui serait contraire au « fair use » (« usage équitable ») dans son concept américain.

Mais la firme californienne, connue pour ses SoC pour smartphones (avec sa gamme Snapdragon), a riposté en attaquant Apple sur le volet de l’exploitation de sa propriété intellectuelle.

Ce qui aboutit à une nouvelle guerre des brevets dans le monde (USA, Europe, Chine). Elle rappelle de plus en plus l’ex-bataille Apple vs Samsung qui avait secoué également l’univers des smartphones entre 2012 et 2016.

Ce conflit pourrait également avoir des conséquences sur le business de Qualcomm.  Selon Reuters, Apple pourrait cesser l’exploitation de ses puces modem conçues pour ses futurs modèles iPhone et iPad.

Les actions en justice entre fabricants de terminaux numériques et de puces pour des conflits associés à l’exploitation de la propriété intellectuelle servent régulièrement de pression pour accélérer un accord à l’amiable difficile à concevoir de prime abord.

Recent Posts

RGPD : Max Schrems et Edward Snowden critiquent son efficacité

Quelle réalité pour la protection des données personnelles sous l'ère RGPD ? Edward Snowden et…

14 heures ago

Investissements IT : la demande de logiciels dope le marché

Parmi 5 grands segments du marché IT, les logiciels d'entreprise afficheraient la hausse la plus…

16 heures ago

Services SaaS : comment rédiger son contrat ?

Maitre Céline Barbosa, avocate du cabinet IncentAct, détaille les précautions à prendre et les points…

16 heures ago

Mobilité : qui sont les principaux fournisseurs de services managés ?

Qui sont les têtes d'affiche des services de mobilité managés et qu'attendre de leurs offres…

22 heures ago

IBM Consulting France trouve son nouveau DG chez Accenture

Après 30 ans passés chez Accenture, Alex Bauer est nommé Directeur Général d’IBM Consulting France.

2 jours ago

Cybersécurité : KnowBe4 acquiert SecurityAdvisor 80 millions $

En rachetant SecurityAdvisor, la plateforme KnowBe4 ambitionne de mieux corréler et réduire les risques cyber…

2 jours ago