Pour gérer vos consentements :

IA et emploi : les Pdg d’IBM et Microsoft tentent de dédramatiser à Davos

L’émergence de techniques d’intelligence artificielle inquiète de nombreuses personnes. Loin des clichés à la Terminator, certains redoutent un impact fort sur l’emploi, lié à l’adoption massive d’agents intelligents.

Et les derniers propos du patron de Salesforce sur CNBC ne sont pas très rassurants. « Beaucoup de gens ne réalisent pas combien l’IA est déjà profondément enracinée dans nombre d’applications, explique Marc Benioff. La technologie a toujours supprimé des emplois, mais nous pouvons espérer qu’elle crée des emplois aussi. C’est ce que nous appelons la productivité. »

Dans le cadre de la conférence DLD de Munich, Satya Nadella, CEO de Microsoft, promet un boom de l’IA dès cette année. « Cette année et la prochaine seront la clé de la démocratisation de l’AI ». Mais dans une optique d’amélioration du travail, pas de remplacement des employés. « Le besoin fondamental de chaque personne est de pouvoir utiliser son temps plus efficacement, pas de s’entendre dire « laissez-nous vous remplacer ». »

IBM et Microsoft partagent une même ligne sur l’IA

Au cours d’une table ronde organisée dans le cadre du forum économique mondial de Davos, Ginny Rometty et Satya Nadella ont abordé ensemble le sujet de l’IA. La patronne d’IBM met en avant les principes de base à adopter pour son développement : aider les travailleurs et non les remplacer ; être transparent quant à l’utilisation de l’intelligence artificielle ; former les personnes à l’utilisation des technologies cognitives.

« Il y a des chances que certains emplois soient remplacés, mais la plupart d’entre nous travailleront sur ces systèmes », assure Ginny Rometty. A mots couverts, la tête pensante d’IBM admet qu’il y aura bien effectivement une perte nette côté emploi en bout de chaîne. De la même façon que l’émergence de la robotique dans l’industrie a mené à une baisse des postes disponibles, malgré la création de nouveaux métiers (opérateurs, personnel de maintenance, production des machines-outils, ingénieurs chargés de leur conception, etc.).

À lire aussi :
Microsoft se renforce dans le deep learning avec Maluuba
Union sacrée des GAFA autour de l’Intelligence Artificielle
Google met de l’intelligence artificielle dans son traducteur

Crédit photo : © agsandrew – Shutterstock

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago