Pour gérer vos consentements :

La SNCF rate le train du WiFi en 2016

Piqué au vif par Axelle Lemaire qui s’étonnait de ne pas avoir de WiFi dans le TGV, le PDG de la SNCF avait promis à la secrétaire d’Etat au Numérique que la société allait faire des efforts dans ce sens et prévoyait une connexion d’ici 2016. Oui mais voilà, la promesse ne sera pas tenue. La directrice générale de la branche SNCF voyageurs, Barbara Dallibard, a indiqué à nos confrères de BFM Business : « On va mettre en œuvre des systèmes dans les trains pour permettre d’avoir le wifi, en commençant par les trains à grande vitesse. En 2017, vous allez commencer à avoir ça. »

Un sujet que la directrice connaît bien pour avoir été il y a 5 ans à la tête de la branche entreprise de France Telecom et à l’initiative d’un test de WiFi par satellite dans le TGV Est. Une première qui avait tourné au fiasco, le réseau était sous-dimensionné, les liaisons sont tombées dès la sortie de la gare de l’Est et aucune connexion n’avait été possible sur le trajet Paris-Nancy. La faute à un brouillard persistant et neigeux, nous expliquait-on à l’époque. Guillaume Pepy avait estimé par la suite que ce service « ne s’est pas révélé pertinent, ni d’un point de vue technique, ni d’un point de vue commercial ».

Dans le timing selon la SNCF

L’idée a donc été de se tourner vers les opérateurs télécoms pour trouver une solution couplant le WiFi et la couverture du haut débit mobile (3G+ et 4G). Des appels d’offres ont été lancés auprès des des opérateurs télécom (Orange, SFR, Bouygues Telecom), des équipementiers spécialisés dans le ferroviaire (Nomad, Icomera, Nokia Networks…) et des constructeurs (Alstom). Barbara Dallibard a indiqué que des discussions étaient toujours en cours avec les opérateurs et sur les équipements des TGV. Elle conteste le fait que la SNCF soit en retard dans le déploiement et assure être dans les délais initialement prévus.

Pour les autres trains, TER ou Intercité, les plans de la SNCF sont plus flous et les discussions avec les opérateurs seront un peu plus longues. Dans un entretien à France Info, Guillaume Pepy a expliqué que « pour 90% des voyages en France, et pas seulement dans le TGV, il y aura le Wifi avant 2020 grâce à nos partenariats ». Il faudra donc patienter et continuer à lire, regarder un film ou même discuter avec ses voisins.

A lire aussi :

La SNCF veut détecter par logiciel les gestes suspects
Voyages-SNCF passe au débordement dans le Cloud public et lorgne vers OpenStack

crédit photo  © sergey causelove – shutterstock

Recent Posts

Classement Forbes : 20 milliardaires de la Tech

De Jess Bezos (Amazon) à David Duffield (Workday), voici la liste Fobres des 20 personnalités…

2 heures ago

Dix pistes d’action pour sécuriser l’open source

Comment améliorer la sécurité de l'open source ? Éléments de réponse avec le plan d'action…

3 heures ago

Twitter : Elon Musk joue les équilibristes

Après avoir annoncé la suspension de l'accord pour le rachat de Twitter, Elon Musk s'est…

3 jours ago

Cybersécurité : CyberArk crée un fonds doté de 30 millions $

Financer une nouvelle génération de start-up des technologies de cybersécurité, c'est l'objectif affiché par CyberArk…

3 jours ago

Silicon Day Workplace : quelle Digital Workplace à l’heure du travail hybride ?

Silicon.fr vous invite à Silicon Day Workplace, une journée dédiée aux enjeux de la Digital…

3 jours ago

La Google I/O 2022 en huit points

Chiffrement, recherche, déréférencement, objets connectés, assistant vocal, bureautique... Bilan de la Google I/O 2022 en…

3 jours ago