Pour gérer vos consentements :
Categories: OperateursRéseaux

NTT inaugure un câble optique sous-marin de 7800 km entre Tokyo et Singapour

Un nouveau câble de communications sous-marin vient de voir le jour entre le Japon et la Malaisie. Mis en œuvre par NTT Communications, l’Asia Submarine-cable Express (ASE) offre une capacité de 40 Gbit/s sur 7800 km de long. Et pourra évoluer vers les 100 Gbit/s, indique son exploitant japonais.

En attendant, le câble dispose aujourd’hui d’une capacité totale de transport de 15 térabits par seconde, précise NTT Com. L’ASE relie également Singapour et les Philippines. Il rattachera Hong Kong début 2013.

La route des 7800 km du câble ASE avec le contournement de la zone sismique entre les Philippines et Taïwan (infographie NTT Com).

L’infrastructure ne se distingue pas seulement par sa capacité à résister aux tremblements de terre et autres typhons hautement destructeurs de liaisons sous-marines.

La route empruntée par ASE se veut la plus courte possible afin d’optimiser le temps de latence. Selon NTT Com, le délai de transmission d’une information entre le Japon et la Malaisie est inférieur à 65 millisecondes grâce aux liaisons directes ainsi rendues possibles.

« Plus de 3 millisecondes plus rapides que sur les routes des autres câbles sous-marins », affirme l’exploitant.

Les marchés financiers visés

Ça n’a l’air de rien, mais pour certaines entreprises, c’est vital. Ce sont notamment les marchés financiers que vise NTT Com à travers l’ASE.

Pour les firmes de transactions boursières, les millions de dollars se brassent en quelques clics de souris et la concurrence peut se jouer à quelques millisecondes près. Les services de transaction à faible latence sont donc très prisés des institutions financières.

Dans ce cadre, l’ASE sera intégré au Arcstar Global Leased Line Service de l’opérateur japonais. Il est directement relié au Serangoon Data Center de Singapour et le sera au Hong Kong Financial Data Centre dans quelques mois.

L’ASE vient compléter l’offre de services à faible latence que NTT propose déjà avec son câble PC-1 qui relie Tokyo à Chicago. Une liaison transatlantique que l’ASE prolongera vers les villes d’Asie du Sud Est que les agences de cotation devraient particulièrement apprécier. L’ASE vient notamment concurrencer le réseau à faible latence Ethernet PBB qui relie les principales places financières de la planète (Londres, Hong Kong, Singapour, Tokyo, Chicago et New York), que Tata Communications a lancé en juin dernier.

Crédit photo © Guerric – Flickr.com


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire des télécoms

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

3 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

3 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

3 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago