Pour gérer vos consentements :

Premier écart de conduite pour la voiture autonome de Google

Le logiciel qui anime les Google Car, les véhicules autonomes du géant du web, vient de commettre sa première erreur d’appréciation. Un véhicule, une Lexus RX450h, équipé du système de pilotage automatique de Google a percuté à faible vitesse un bus, le 14 février dernier, sur les terres californiennes de la firme américaine.

Selon des documents du département local des véhicules motorisés (DMV), dont s’est fait l’écho The Verge, la voiture roulait en mode automatique sur la route El Camino Real. La Google Car s’est arrêtée à une intersection et a signalé son intention de tourner à droite. Mais des sacs de sable disposés autour d’un collecteur d’eaux pluviales bloquaient une partie de la voie. La Google Car s’est déplacée vers la gauche pour éviter les sacs, mais elle a percuté le côté d’un bus de transport public venant de derrière. Le bus roulait à 24 km/h et la voiture de Google à 3 km/h. Aucun blessé n’est à déplorer.

Pilotes automatique et d’essai dans l’erreur

Google a reconnu lundi avoir « clairement » une part de responsabilité dans cet accident (« si notre voiture n’avait pas bougé, il n’y aurait pas eu de collision »). Le système de pilotage automatique et le pilote d’essai installé dans le véhicule « croyaient que le bus ralentirait pour permettre à la ‘Google AV’ (véhicule autonome) de poursuivre sa route », a expliqué l’entreprise. Avant de minimiser l’affaire : « ce type d’incompréhension entre des conducteurs humains se produit chaque jour sur la route ».

Malgré tout, Google dit avoir étudié en détail cet incident « et des milliers de variations » sur son simulateur. La firme a ajouté améliorer son logiciel « de telle manière que le véhicule ‘comprenne’ bien que les bus (et autres gros véhicules) sont moins susceptibles de lui céder le passage ».

Lire aussi :

Télégrammes : Google chauffard ?
Le premier accident de la Google Car

crédit photo © Zavatskiy Aleksandr / Shutterstock.com

Recent Posts

ESN : DXC cherche (encore) à se vendre

DXC Technology confirme des discussions avec un "sponsor financier". La société de capital-investissement BPEA serait…

11 heures ago

Cybersécurité : pourquoi Pradeo s’offre la start-up rennaise Yagaan

En prenant le contrôle de Yagaan, Pradeo dit engager la consolidation entre acteurs français de…

14 heures ago

6 casques VR pour le métavers d’entreprise

Quelles portes d'entrée dans les métavers B2B ? Côté casques, voici six modèles d'autant de…

15 heures ago

ESN 2022 : le top 10 en France

L'année 2021 est marquée par une croissance de 12 % pour les ESN et ICT,…

16 heures ago

OpenStack assouplit sa politique de saut de version

OpenStack va simplifier le basculement entre des versions majeures non consécutives, avec les mêmes garanties…

19 heures ago

5 scale-up françaises de cybersécurité à retenir

De Ledger à HarfangLab, des entreprises et start-up françaises de sécurité cyber et protection de…

1 jour ago