Pour gérer vos consentements :

Red Hat : Ansible Automation rejoint (aussi) Google Cloud

Red Hat Ansible Automation arrive sur la place de marché de Google Cloud.

Fruit d’un rachat bouclé en 2015, Ansible est la plateforme d’automatisation des tâches d’administration IT de Red Hat. La solution est pensée pour les environnements informatiques hybrides, de la périphérie de réseau au cloud, en passant par le datacenter.

Red Hat l’a annoncé mercredi. L’offre en déploiement autogéré est dorénavant disponible sur Google Cloud Marketplace. Les entreprises peuvent ainsi procéder à l’automatisation de la gestion de leurs ressources sur l’infrastructure cloud de Google. Et accéder à des services associés, notamment Google Virtual Private Cloud et Google Compute.

Red Hat se déploie sur Google Cloud Marketplace

Le but des partenaires américains est de faciliter le déploiement et la gestion des processus d’automatisation auprès de leurs clients communs locaux et internationaux.

Et de leur proposer une facturation plus aisée.

« Google Cloud Marketplace simplifie considérablement le déploiement de la plateforme Ansible sur Google Cloud en apportant notamment aux clients des fonctionnalités intégrées de facturation et de gestion », a déclaré Dai Vu, responsable Marketplace & ISV GTM Programs chez Google Cloud. « La Marketplace leur permet également d’accéder plus rapidement à l’infrastructure Google Cloud pour leurs projets d’automatisation ».

Autant d’outils censés permettre aux organisations de contrôler leurs coûts tout en apportant de la valeur à leurs clients.

Outre Ansible Automation, on note que d’autres solutions Red Hat sont proposées sur Google Cloud Marketplace, dont le système d’explotiation (OS) Red Hat Enterprise Linux (RHEL), RHEL for SAP et Red Hat OpenShift.

Le fournisseur de solutions open source a fait un choix similaire avec d’autres hyperscalers.

« Les entreprises peuvent ainsi bénéficier d’un plus large choix, et de davantage de flexibilité et de facilité pour déployer nos solutions dans le cloud hybride », a expliqué Thomas Anderson, vice-president Ansible chez Red Hat. Selon le dirigeant, la prise en charge de « la plupart des modèles d’exploitation » du cloud d’entreprise s’en trouve améliorée.

(crédit photo © Red Hat)

Recent Posts

Apple Pay : l’UE valide l’ouverture à la concurrence sur les iPhone

La Commission européenne approuve la proposition d’Apple permettant à des concurrents de proposer des solutions…

2 heures ago

Que d’eau ! Les engagements d’AWS pour en économiser

AWS entend devenir « water-positive » pour 2030. Que recouvre cet objectif ?

24 heures ago

PC : le marché renoue avec la croissance au deuxième trimestre

Après sept trimestres consécutifs de baisse, le marché mondial des PC traditionnels affiche un rebond…

1 jour ago

Le CISPE et Microsoft trouvent un accord : et maintenant ?

Le CISPE s'est engagé à retirer sa plainte contre Microsoft. Quelle monnaie d'échange le groupe…

1 jour ago

Silo AI, une nouvelle prise pour AMD dans le vivier européen de l’IA

Après avoir acquis Mipsology en France, AMD s'empare de Silo AI, tête de pont de…

1 jour ago

Microsoft tancé sur la fin des connecteurs Office dans Teams

Microsoft va supprimer les connecteurs Office pour Teams au profit des workflows Power Automate. Délai…

2 jours ago