Pour gérer vos consentements :
Categories: MobilitéSmartphones

Smartphones : qui a su dompter le marché en 2020 ?

Huawei au deuxième trimestre, Samsung au troisième, Apple au quatrième. En 2020, ces constructeurs auront tous connu, dans diverses mesures, une « éclaircie » sur un marché mondial des smartphones en berne. Tout du moins d’après les données de Gartner.

Samsung peut revendiquer le record de la part de marché la plus élevée sur un trimestre (22 %, au 3e). Sur l’ensemble de l’année, il est resté leader, profitant dans une certaine mesure de ses usines localisées hors de Chine. Mais ses volumes de livraisons ont baissé de 14,6 %, à 253 millions d’unités. Un recul plus important que celui du marché global (-12,5 %, à environ 1,347 milliard de smartphones). Le déclin s’est particulièrement ressenti au 2e trimestre : -27,1 % de ventes, un niveau jamais vu dans les statistiques de Gartner.

Parallèlement, Apple est monté en puissance. Après avoir mieux résisté que le marché au 1er trimestre, le groupe américain a stabilisé ses ventes. La génération iPhone 12 lui a permis de frôler les 80 millions d’unités livrées au 4e trimestre. À tel point qu’il a devancé Samsung, retrouvant le fauteuil de leader pour la première fois depuis quatre ans.

Toujours trois entreprises chinoises au top 5

Dauphin de Samsung en 2019, Huawei a glissé au troisième rang en 2020. Après avoir connu, au 1er trimestre, une contraction sans précédent dans les estimations de Gartner, le groupe chinois avait semblé redresser la barre au 2e. En particulier grâce à son marché national (il en avait capté plus de 40 % sur la période d’avril à juin). La dynamique ne s’est pas reproduite ensuite : -21,3 % de ventes au 3e trimestre et -24,1 % au 4e.

Les indicateurs sont plus favorables pour son compatriote Xiaomi. Stables au 1er trimestre, puis dans le rouge au 2e, ses ventes ont ensuite décollé. Sur l’année, elles ont atteint 145,8 millions d’unités (+15,7 %), soit 10,8 % du marché. La série Redmi, positionnée en entrée de gamme, semble avoir été le moteur de cette croissance, au moins en début d’année.

Comme en 2019, une autre entreprise chinoise complète le top 5. Et il s’agit toujours d’OPPO. Ses performances ont plus ou moins suivi celles du marché. De trimestre en trimestre, sa part s’est maintenue entre 8 et 9 %.

La concentration du marché s’est poursuivie en 2020. Les cinq leaders ont accaparé 66,1 % des ventes, contre 63,3 % en 2019.

Photo d’illustration © Rawpixel.com – stock.adobe.com

Recent Posts

Kubernetes 1.23 : l’interface CSI s’impose

Passage en prod acté pour Kubernetes 1.23. Avec lui, l'interface CSI devient la seule recommandée…

4 heures ago

Secured-core : place aux serveurs en attendant l’IoT

Mise en pratique sur les PC en 2019, l'approche Secured-core se concrétise sur les serveurs.…

5 heures ago

Logiciels et services : vers une croissance de 7% en 2022 ?

Le marché des logiciels et services IT en France a retrouvé sa taille d'avant crise…

22 heures ago

Bruxelles scrute l’appétit de Microsoft pour Nuance

Dans le collimateur de Bruxelles pour son exploitation de Teams, Microsoft l'est aussi pour sa…

23 heures ago

{ Interview vidéo} – Frédérick Meyer, Auchan Retail International : « En multicloud, rien ne vaut une sécurité homogène»

Aux Assises 2021, Frédérick Meyer, CISO de Auchan Retail International , explique comment il déploie…

24 heures ago

OVHcloud : des lésés de Strasbourg préparent un recours collectif

Un recours collectif contre OVHcloud prend forme après l'incendie à Strasbourg. Quels en sont les…

1 jour ago