Pour gérer vos consentements :

Bouygues Telecom cède de nouveau des pylônes à Cellnex

Bouygues Telecom intensifie son partenariat avec Cellnex. Après avoir signé un accord de revente de pylônes à l’opérateur d’infrastructures télécoms européen en juillet dernier, la filiale du groupe Bouygues vient d’annoncer un nouvel accord avec son partenaire portant sur 3 000 supports d’antennes mobiles. Un accord qui se décline en deux parties.

La première est la revente de Bouygues Telecom à Cellnex de 1 800 sites existants au cours des deux prochaines années pour un montant de 500 millions d’euros. En parallèle et seconde partie, les deux entreprises construiront ensemble 1 200 nouveaux points hauts sur les 5 prochaines années. Un investissement évalué à 354 millions d’euros pous Cellnex qui s’appuiera notamment sur le savoir-faire de son partenaire en matière de recherche de sites, de négociation des baux et de construction de l’infrastructure. Une étape qui peut nécessiter un an par site.

Un contrat sur 15 ans

Pour Bouygues Telecom, cette opération permet de générer de la trésorerie tout en conservant l’accès aux sites de déploiement des infrastructures du réseau mobile. Pour Cellnex, acteur d’origine espagnole, l’accord est un moyen d’intensifier sa présence en France. A l’issu de l’opération, Cellnex disposera de 3 500 pylônes, toit-terrasses et autres points haut situés dans des zones à fortes demande en France, assure l’opérateur d’infrastructure.

Sur le long terme qui plus est. Les deux partenaires s’engagent dans un contrat de prestations et de services sur 15 ans. Ce qui garantit à l’opérateur mobile une capacité d’évolution pour intensifier son réseau 4G (aujourd’hui disponible pour 85% de la population) et préparer l’arrivée de la 5G, notamment.

Encore 6000 pylônes

Dans son communiqué, Bouygues Telecom constate que « la demande concernant les sites télécom est en forte croissance en raison des besoins de densification des opérateurs télécoms et du développement croissant des réseaux privés rendu possible par les nouvelles technologies ». Il n’en reste pas moins que l’opérateur a amorcé une politique de désengagement sur la partie infrastructures en revendant ses sites. Antérieurement aux 500 points de déploiement revendus à Cellnex l’été dernier, Bouygues Telecom s’était délesté de 3 000 pylônes à TDF puis 2 100 à FPS (France Pylônes Services). Selon nos estimations, l’opérateur dispose encore de plus de 6 000 sites en propre.


Lire également
Bouygues Telecom sort de l’activité infrastructure
Bouygues Telecom vend aussi des pylônes
Avec la 4G Box, le haut débit de Bouygues Telecom prend la clé des champs

crédit photo : Cellnex

Recent Posts

Guardia Cybersecurity School prépare sa rentrée avec CGI

Guardia CS, nouvel acteur sur le marché de la formation cyber post-bac en France, ajoute…

5 heures ago

Apple répond à l’épisode Pegasus avec un « mode isolement »

Apple intègre à la bêta d'iOS un « mode isolement » optionnel qui restreint les…

6 heures ago

IBM acquiert Databand.ai : de la data quality à l’observabilité des données ?

Data quality ou « observabilité des données » ? IBM préfère le second terme pour…

8 heures ago

Cybersécurité : la Cnil met les collectivités face à leurs responsabilités

La Cnil adresse une forme de rappel à l'ordre aux collectivités territoriales en matière de…

10 heures ago

Bug Bounty : le Pentagone s’offre (encore) les services de hackers

Six ans après son premier bug bounty, le Département de la défense des Etats-Unis lance…

1 jour ago

Typosquatting de dépendances : gare à cette pratique résiduelle

Des chercheurs attirent l'attention sur une campagne de diffusion de code malveillant par l'intermédiaire de…

1 jour ago