Pour gérer vos consentements :
Categories: Réseaux

Réseau et durabilité : 4 tendances à suivre en 2023

Comment évolue la stratégie réseau des organisations ?

Cisco a son idée.

Voici 5 tendances qui, selon l’équipementier américain, marqueront 2023.

1. Une distribution quantique de clés >

Cisco anticipe l’adoption par davantage d’acteurs de la distribution quantique de clés cryptographiques (en anglais quantum key distribution ou QKD).

La QKD permet à l’émetteur et au récepteur d’une communication de partager une clé secrète pour chiffrer et déchiffrer des messages, avec des niveaux de sécurité « sans précédent ». On passerait de démonstrations expérimentales à la production commerciale.

« Eviter toute distribution des clés sur un canal non sécurisé » c’est le but, a indiqué dans un récent billet de blog Liz Centoni, EVP et directrice stratégie (CSO) de Cisco. Et d’ajouter : « en 2023, pour préparer un monde post-quantique, nous verrons émerger une macro-tendance avec l’adoption de la QKD dans les datacenters, l’IoT, les systèmes autonomes et la 6G ».

2. Du traçage distribué et des normes open source >

Le traçage distribué deviendrait la norme dans l’exploitation de données (métriques, traces, logs…) à des fins d’observabilité par les équipes informatiques, du réseau et des infrastructures aux applications, de la périphérie au cloud. Le framework OpenTelemetry, projet de la Cloud Native Computing Foundation, serait le standard open source privilégié.

3. Des réseaux IT/OT et un approvisionnement renforcés >

Cisco veut croire, par ailleurs, au renforcement des chaînes d’approvisionnement (supply chain) et de la convergence entre technologies de l’information (IT) et technologies opérationnelles (OT). L’investissement dans des modèles prédictifs et prescriptifs, dont ceux associés aux contrats intelligents et aux registres distribués, serait conséquent.

4. Durabilité et IA « éthique » >

Mieux répondre à l’ambition de neutralité carbone, que désigne l’expression « zéro émissions nettes » ou « Net Zero », passera par l’adoption de normes communes, de l’alimentation par Ethernet (PEO) aux interfaces de programmation (API). L’objectif pour les organisations est de se conformer aux exigences légales de durabilité autour de cette neutralité.

Un ensemble porté par une intelligence artificielle qui ne ferait pas l’impasse sur « l’éthique ».

(crédit photo © Shutterstock)

Recent Posts

Science & Vie lance son Incubateur

Avis aux ingénieurs, inventeurs, startuppeurs...Lancé en partenariat avec l’INPI, l’accélérateur de startup 50partners, et les…

6 heures ago

À quoi s’attendre avec les PC Copilot+ ?

Les premiers « PC Copilot+ » arrivent sur le marché en juin. Tour d'horizon des…

7 heures ago

Slack défend sa politique d’exploitation de données

Attaqué sur son usage des données des clients pour l'entraînement d'IA, Slack tente de justifier…

14 heures ago

Ce qui change avec la version 2024 du référentiel d’écoconception de services numériques

Un an et demi après sa publication initiale, le RGESN est mis à jour. Tour…

1 jour ago

Microsoft x Mistral AI : l’Autorité britannique de la concurrence renonce à enquêter

Le régulateur britannique de la concurrence renonce à une enquête approfondie sur le partenariat de…

1 jour ago

MFA obligatoire sur Azure : ce que prépare Microsoft

À partir de juillet 2024, Microsoft imposera progressivement le MFA pour certains utilisateurs d'Azure. Aperçu…

2 jours ago