Pour gérer vos consentements :

Serveurs : la demande d’infrastructures cloud dope le marché

Le marché des serveurs maintient sa dynamique, relève le cabinet Gartner.

Les ventes mondiales de serveurs ont pesé 21,8 milliards de dollars au quatrième trimestre 2018, soit une hausse de 17,8% par rapport à la même période l’an dernier. En volume, le marché a augmenté de 8,5% avec 3,4 millions d’unités livrées sur le trimestre. À lui seul, le marché des serveurs x86 a progressé de 27,1% en valeur et de 8,7% en volume au dernier trimestre de 2018.

Au classement des fournisseurs, Dell EMC maintient sa position de premier vendeur mondial de serveurs avec une part de marché de 20,2% à 4,4 Md$ (+22,7% par rapport au T4 2017). HPE est second. Le groupe de Palo Alto détient 17,7% du marché (3,8 Md$) avec des ventes en hausse de 8,4%.

Ce sont les fabricants chinoix Huawei (8,3% du marché) et Inspur Electronics (8,2%) qui affichent les plus fortes hausses de leurs revenus serveurs (+45,9% et +42,9% respectivement). Ils sont ainsi au coude à coude avec IBM, dont les revenus serveurs ont fondu de 32% en fin d’année 2018.

En volume, IBM n’est pas dans le top 5. En revanche, les groupes américains Dell EMC (16,7% du marché avec 580 580 serveurs vendus) et HPE (12,2% du marché avec 424 347 serveurs livrés) restent premier et second vendeurs, devant Inspur et Huawei.

Tandis que Lenovo, acquéreur en 2014 de la branche serveurs x86 d’IBM, est cinquième.

Datacenters hyperscale

Sur l’ensemble de l’année 2018, les livraisons mondiales de serveurs ont progressé de 13,1% et les revenus générés par les fournisseurs ont augmenté de 30,1%.

En 2018, « les fournisseurs de services et de l’hyperscale [les infrastructures du cloud] ont continué d’augmenter leurs investissements dans leurs datacenters. Et ce pour répondre à la hausse de la demande en services cloud du grand public et des entreprises », a déclaré Kiyomi Yamada, analyste principale chez Gartner.

« Les prix de la mémoire vive dynamique (DRAM) ont commencé à baisser, ce qui a entraîné une demande accrue de configurations riches en mémoire » pour gérer les charges de travail issues d’applications d’intelligence artificielle et d’analyse de données.

Pour 2019, la société d’études de marché prévoit une augmentation continue de la demande en serveurs, mais le rythme de croissance devrait ralentir par rapport à 2018.

(crédit photo de une : Jemimus via Visualhunt.com / CC BY)

Recent Posts

Pistage : les navigateurs ne s’attaquent pas qu’aux cookies

Dans la lignée de Brave, Firefox met en place un mécanisme de filtrage de certains…

10 minutes ago

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

2 heures ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

7 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

1 jour ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

1 jour ago

Performance applicative : pas d’analyse sans observabilité ?

Cette année, le Magic Quadrant de l'APM (gestion de la performance applicative) englobe officiellement l'observabilité.…

1 jour ago