Télégrammes : Cellebrite l’aide du FBI, LinkByNet associé à CloudScreener, Dumoulin PDG de Business & Decision, Micro Focus acquiert Serena Software

CloudDatacentersEditeurs de logicielsLogicielsMobilitéOrchestrationProjetsRégulationsSécuritéSmartphones
2 3 Donnez votre avis

Pas d’annulation de l’Euro, ni du Tour de France et encore moins des télégrammes du soir

  • Cellebrite, déverrouilleur d’iPhone pour le FBI ? Selon le journal Yedioth Ahronoth, la société tierce susceptible d’aider le FBI à déverrouiller l’iPhone 5c d’un des tueurs impliqués dans le massacre de San Bernardino le 2 décembre dernier serait Cellebrite. Cette entreprise israélienne fondée en 1999 s’est spécialisée dans la récupération et le transfert de données des terminaux mobiles ainsi que dans leur diagnostique. L’entreprise a notamment développé une gamme de produits UFED (Universal Forensic Extraction Device) en direction des services de police comme nous l’expliquait Yuval Ben-Moshe le directeur technique. Rappelons que, dans cette affaire criminelle, Apple refuse d’aider le FBI à casser la sécurité de l’iPhone en argumentant d’un risque futur pour les données personnelles des utilisateurs. Le FBI a alors porté l’affaire en justice. Mais le juge fédéral Sheri Pym a repoussé une audience prévue le 22 mars en indiquant qu’une tierce partie pourrait démontrer une méthode alternative pour déverrouiller l’iPhone. Pour l’heure, ni le FBI, ni Cellebrite n’ont confirmé que ce dernier pourrait venir aider l’agence fédérale. Et encore moins comment.
  • Cloud : le broker LinkByNet s’associe à CloudScreener. L’hébergeur LinkByNet, qui a développé une activité de broker de Cloud, intègre le service d’aide à la décision de CloudScreener. Développé par la start-up française éponyme, ce dernier permet de choisir l’offre Cloud la plus intéressante financièrement, et la plus performante, en fonction de ses besoins concrets. Le moteur de Cloudscreener sera intégré à la plateforme SelfDeploy de LinkByNet. Cette dernière gère déjà les Cloud publics d’AWS, d’Azure et de Numergy (repris récemment par SFR) et va y ajouter prochainement les infrastructures SoftLayer (IBM), OVH, AliCloud et Google Engine. En juillet prochain, le portail s’étendra par ailleurs à la gestion des Cloud privés sous OpenStack, assure l’hébergeur dans un communiqué.
  • Changement de tête chez Business & Decision. C’est une nomination dans la continuité. Après le décès de Patrick Bensabat, Christophe Dumoulin a pris les fonctions de PDG de Business & Decision. Il occupait auparavant les fonctions d’administrateur et directeur général délégué depuis 2001 (qui correspond à la période d’introduction en Bourse). « Je continue ainsi de porter les ambitions du fondateur, des actionnaires et des collaborateurs pour la poursuite du développement de l’entreprise », a-t-il déclaré en prenant ses fonctions.Simultanément, une série d’administrateurs a également été nommée par l’assemblée générale. Présent dans une quinzaine de pays, Business & Decision emploie plus de 2500 personnes.
  • Micro Focus rachète Serena Software pour 540 millions de dollars. Le spécialiste de la modernisation du mainframe et du Cobol vient donc de rajouter avec ce rachat plusieurs cordes à son arc : l’ALM (Application Lifecycle Management), la gestion des services IT, du versionning et, le terme à la mode, DevOps. Une extension naturelle du portefeuille de Micro Focus après avoir acquis Borland en 2009 et Attachmate en 2014. Basée à San Mateo, en Californie, Serena Software, qui développe des solutions de gestion des cycles de vie d’applications, revendique plus de 2 500 entreprises clientes dans son portefeuille représentant plus de 1 million d’utilisateurs. L’opération devrait être bouclée d’ici le mois de mai annonce Micro Focus.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur