Dossiers

job IT

Métiers du numérique : les tops et les flops de 2017

Les professionnels de la cybersécurité, de la donnée et de la gestion de projet agile ont la cote sur le marché de l’emploi. A l’inverse, le cloud donne un coup de vieux aux métiers de la production. Quels sont les profils gagnants et perdants ? La réponse des professionnels du recrutement. Du chômage dans le numérique

raspberry pi alternative

Dossier : Les 7 alternatives au Raspberry Pi

Le phénomène et le succès du Raspberry Pi a créé un appel d’air pour le développement de solutions alternatives. Silicon vous livre en ce début d’été un tour d’horizon des concurrents.

coque raspberry pi test

Dossier : Raspberry Pi et développement

Depuis quelques années, le Raspberry Pi est devenu un élément incontournable des bidouilleurs en informatique, des geeks en quête d’outils pour s’initier à la programmation, mais aussi des développeurs les plus aguerris. Silicon.fr vous dresse un aperçu des capacités de développement avec le pico-ordinateur.

Docker conteneurs

Docker : déjà bon pour le service ?

Il aura suffi de quelques mois à Docker pour entraîner derrière lui l’industrie IT, mais aussi des grandes entreprises. L’intérêt des conteneurs dans les architectures Cloud ou pour les démarches de continuous delivery explique cet engouement. Même si la technologie conserve quelques défauts de jeunesse.

Cloud Open Source

10 outils Open Source indispensables pour maîtriser le Cloud

Dans le monde du Cloud, assez peu de gens connaissent les noms de OsV ou Salt, Anssible ou Puppet et pourtant l’environnement Open Source dans ce domaine ne se cantonne pas à OpenStack. Il est vrai que ce projet a attiré les lumières avec l’adhésion de plusieurs grands noms de l’IT comme HP, IBM, Red Hat, etc.

Il existe cependant d’autres projets qui sont parfois complémentaires ou concurrents mais qui ont pour vocation d’optimiser les infrastructures et plus globalement la stratégie Cloud. Nous avons ici répertorié 10 outils Open Source qui pourront trouver leur place dans l’arsenal indispensable pour administrer, gérer, piloter le Cloud. Pour une meilleure lecture, nous avons segmenté ces outils en trois thèmes, les OS, les outils de développement et enfin les solutions d’orchestration.

Kjetil Kolbjornsrud / Shutterstock

Serveurs : ARM peut-il réellement menacer le x86 ?

La guerre opposant RISC à CISC faisait rage dans les années 1980, une époque où la surface de la puce et sa complexité en termes de conception étaient les principales contraintes et où les ordinateurs de bureau et serveurs dominaient de manière exclusive le paysage informatique. Aujourd’hui, l’énergie et la puissance sont les contraintes de base pour la conception des architectures et le paysage informatique est sensiblement différent : la croissance dans les tablettes et les smartphones fonctionnant sous ARM (RISC ISA) surpasse celle des ordinateurs de bureau et ordinateurs portables exécutant x86 (CISC ISA). En outre, malgré sa traditionnelle faible puissance, ARM ISA a fait son entrée sur le marché des serveurs, tandis que le x86 cible de son côté des appareils mobiles.

Des acteurs de poids tels AMD et HP, qui vient de lancer des cartouches ProLiant embarquant des processeurs ARM (32 bits pour la m800 et 64 bits pour la m400), démontrent que les solutions ARM sont pertinentes pour traiter certaines tâches dans les datacenters, notamment suite à l’explosion des usages Web (qui se traduisent par des requêtes simultanées de millions de terminaux mobiles) et l’essor des services en mode Cloud.

Pour ARM, l’angle d’attaque sur le marché des serveurs est assez clair : viser la réduction de la consommation énergétique. S’agit-il d’un facteur suffisamment disruptif pour entrainer dans son sillage tout ou partie de l’industrie logicielle et hardware (semi-conducteurs et serveurs) dans son sillage ? Le rapport performance par watt est-il réellement à l’avantage de l’architecture ARM (face au x86) ? Comment les acteurs du marché appréhendent-ils l’arrivée de serveurs ARM ?

Le marché et ses acteurs peuvent-ils souffrir d’une rupture alors que l’année 2013 s’est traduite par une baisse des revenus pour les constructeurs de serveurs, synonyme d’investissements en berne pour les acquéreurs potentiels de serveurs ? Autant de questions qui méritent un examen attentif dans notre dossier spécial.