Le trafic Cloud va quadrupler d’ici 2020

CloudDatacentersIAASPAAS
1 85 Donnez votre avis

Selon Cisco, les datacenters traiteront 1,2 zettaoctets de trafic IP chaque mois en 2020. Avec une montée en puissance du Cloud public.

cisco-gci-cloud-tradiLes chiffres sont tellement grands qu’on en perd la mesure. Selon le récent « Cisco Global Cloud Index » (GCI), le trafic IP annuel atteindra 14,1 zettaoctets (Zo) en 2020. L’équivalent de 14 100 milliards de Go. Ramenée au mois, la consommation des données IP qui transiteront dans les datacenters s’élèvera à 1,2 Zo sur la planète. Près de quatre fois plus que les 0,321 Zo (ou 321 exaoctets) consommés mensuellement en 2015. Soit l’équivalent de 30% de croissance annuelle en moyenne sur 5 ans. Encore faut-il y ajouter près de 8% de trafic non issu de données IP qui transitera dans les centres de calcul pour un total de 15,1 Zo attendus à la fin de la décennie.

Au centre de cette croissance, la montée en puissance des usages grand public des services Cloud. Le taux des « workloads » occupés par la demande des consommateurs passera de 21% en 2015 à 28% en 2020. Les besoins des entreprises resteront évidemment largement majoritaires mais descendront d’un cran à 72% contre 79% cinq ans plus tôt. Les applicatifs entre les deux catégories d’usages sont par ailleurs très différents : alors que le segment grand public se concentrera sur la consommation de vidéo (34% de ses workloads) et les réseaux sociaux (24%), les capacités de calcul (29% des workloads) et de collaboration (24%) composeront les principaux services Cloud consommés par le segment professionnel en 2020.

Mais ce sont les services autour de l’Internet des objets (IoT) et les bases de données/analytique qui enregistreront la plus forte progression à raison de 22% de hausse par an. Des services soutenus par l’adoption des technologies de virtualisation du réseau SDN/NFV par lesquelles transitera 44% du trafic IP en 2020 soit quasiment le double des 23% cinq ans plus tôt.

Cloud public et hyperscale en hausse

cisco-gci-sipaasLe GCI de Cisco prévoit aussi que le modèle Saas (Software as a Service) pèsera de plus en plus dans les datacenters. Les services à la demande occuperont 74% des charges de calcul en 2020 contre 65% en 2015. Aux dépens de l’Iaas (Infrastructure as a service) qui tombera à 17% contre 26% précédemment. Les besoins de PaaS (Platform as a service) resteront stables (8% en 2020 contre 9% en 2015). Rappelons néanmoins qu’il s’agit là de proportions sur un volume de consommation en hausse. Tous les modèles d’usages Cloud sont donc amenés à progresser dans l’absolu.

Enfin, selon Cisco, le Cloud public explosera en servant 68% de l’ensemble des workloads dans 4 ans contre 49% l’an passé.  Ces calculs seront exécutés par 485 datacenters « hyperscale » en 2020. Un bond massif des centres surdimensionnés alors que Cisco en dénombraient 259 en 2015. Ces « grands » datacenters hébergeront 47% de l’ensemble des serveurs des centres de calcul. Logiquement, les calculs issus des Cloud privés tomberont à 32% contre 51% précédemment.


Lire également
Le trafic IP des entreprises va doubler entre 2015 et 2020
Le « No Cloud » devrait s’éteindre en 2020
Etude : L’adoption du Cloud confrontée à une crise de croissance


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur