Microsoft casse le support de Windows 7 sur les PC neufs

ComposantsEditeurs de logicielsMobilitéOSOS mobilesPCPoste de travailProjets
32 41 Donnez votre avis

Qui arrêtera Microsoft dans sa folie Windows 10 ? La firme annonce des puces Windows 10 Only et réduit la durée du support de Windows 7/8 sur les processeurs Intel Skylake.

L’arrivée de Windows 10 n’a jusqu’alors pas boosté les ventes de PC. Il est vrai que ceux possédant une machine Windows 7 ou Windows 8 peuvent basculer gratuitement vers cet OS. La nouvelle génération de PC tardant à arriver, du fait d’un inventaire trop important sur les anciens modèles, 2015 n’aura pas connu le rebond espéré.

Cela devrait changer en 2016, promet Microsoft. L’éditeur rappelle qu’une nouvelle gamme d’ordinateurs Windows 10 a été présentée lors du CES 2016 de Las Vegas. Des machines signées Acer, Asus, Dell, HP, Lenovo, LG, Samsung et Toshiba. Nous doutons toutefois qu’elles fassent la différence, car – à bien des égards – elles seront réservées à une utilisation sous Windows 10.

Du neuf – logiquement – plus rapide que l’ancien

Ces PC seront bien plus efficaces sous Windows 10, explique la firme de Redmond. Leur capacité graphique se veut 30 fois meilleure que sous Windows 7 et l’autonomie multipliée par 3.

Des chiffres qui sont toutefois à tempérer. Ce n’est pas en effet Windows 10 qui est comparé à Windows 7, mais Windows 10 sur puce Intel Skylake, comparé à Windows 7 sur puce Intel d’ancienne génération. Or, le GPU des derniers Core i a vu ses performances bondir. L’autonomie au repos, et en veille, a également été boostée. Restent quelques vrais avantages proposés par Windows 10, comme la technologie Credential Guard, qui améliore la sécurité de l’OS en utilisant la virtualisation hardware.

Des composants Windows 10 only !

Microsoft s’est rapproché des concepteurs de processeurs x86, comme Intel et AMD, et ARM, comme Nvidia et Qualcomm, pour tirer la quintessence de leurs puces sous Windows 10. Mais pas seulement…

Microsoft indique ainsi que la prochaine génération de processeurs de ces sociétés nécessitera Windows 10 pour être supportée. L’éditeur américain indique que Windows 7 et Windows 8 ne seront pas supportés sur les composants Intel « Kaby Lake », AMD « Bristol Ridge » et Qualcomm « 8996 ». Microsoft veut-il dire que les nouvelles fonctionnalités de ces processeurs demanderont Windows 10 pour être exploitées (ce qui reste logique), ou que les anciennes versions de Windows seront incapables de fonctionner sur ces composants ? Le pire est malheureusement à craindre.

Un support technique tronqué !

Normalement, le support technique de Windows 7 et Windows 8.1 sera assuré respectivement jusqu’au 14 janvier 2020 et au 10 janvier 2023. Mais pas sur les PC de nouvelle génération. Sur les machines équipées de composants Intel Skylake, le support technique de Windows 7 et Windows 8.1 s’éteindra en effet le 17 juillet 2017. Du délire.

Microsoft promet toutefois que des correctifs pour les vulnérabilités les plus critiques seront toujours proposés. Ceux ne voulant pas adopter Windows 10, mais bénéficier d’un support technique complet, devront donc ressortir leurs anciens PC du placard.

À lire aussi :
Microsoft aux utilisateurs : passer à Windows 10, tu dois !
Rester sur Windows 7, un pari périlleux dixit Microsoft
Windows 10: 200 millions de terminaux et 11 milliards d’heures

Crédit photo : © Ostill – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur