Moribond, AMD mise sur une co-entreprise en Chine pour rebondir

CloudComposantsGouvernancePoste de travailRégulationsServeurs
3 3 Donnez votre avis

Des clones de puces AMD seront bientôt proposés sur le marché chinois des serveurs par une nouvelle société, créée en partenariat avec Thatic.

AMD a présenté hier ses résultats financiers trimestriels. Une annonce très bien accueillie par les financiers, puisque l’action de la firme grimpe de plus de 21 % sur le Nasdaq dans les échanges hors séance. Pourquoi ?

La firme profite en fait de l’occasion pour lever le voile sur une co-entreprise créée avec la société Thatic (Tianjin Haiguang Advanced Technology Investment Co.). Objectif : mettre au point des SoC dédiés spécifiquement au marché chinois des serveurs. AMD passe ainsi à un modèle économique où des processeurs utilisant ses technologies seront vendus sous licence. Et ce sur le très prometteur marché chinois.

Une société au bord du gouffre

Voilà pour les bonnes nouvelles, car les résultats financiers eux-mêmes n’ont rien d’encourageant. À 832 millions de dollars, le chiffre d’affaires chute une nouvelle fois, de 13 % sur un trimestre et de 19 % sur un an.

En bout de chaîne, la société enregistre toujours des pertes, de 109 millions de dollars. Elles sont bien moins importantes que sur le premier trimestre 2015 (180 millions de dollars). En données corrigées, ne prenant pas en compte certaines opérations exceptionnelles, la perte reste toutefois élevée, à 96 millions de dollars (soit 12 cents par action). Soit le niveau le plus élevé depuis 3 trimestres. Seule réelle bonne nouvelle, la dette reste stable, à 2,24 milliards de dollars.

À lire aussi :
Du neuf dans les puces mobiles chez AMD… enfin presque
AMD veut aligner 32 cœurs x86 pour contrer Intel
AMD lance enfin ses puces ARM pour datacenters


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur