Tata Communications embrasse l’IoT à l’échelle mondiale

CloudGestion des réseauxM2MMobilitéOrchestrationRéseauxVirtualisation

Tata Communications présente Move, une plate-forme qui propose la connectivité et la gestion des objets à travers 900 fournisseurs de services de communication dans le monde.

Tata Communications accentue son offre mondiale de mobilité. L’opérateur d’infrastructures et de services d’origine indienne annonce MOVE, une plate-forme dédiée à la mobilité en générale et, plus particulièrement, aux terminaux sans fil connectés sous toutes leurs formes, du smartphone au plus petit capteur de température.

Move s’appuie sur trois composantes : la connectivité à l’échelle mondiale de l’opérateur qui s’appuie sur quelque 900 partenaires fournisseurs de services de communication dans le monde; le support des protocoles de connectivité des objets; et la possibilité de disposer d’un réseau mobile virtuel. « Nous avons créé un opérateur dans le Cloud qui apporte toutes les fonctionnalités de l’opérateur de réseau », assure à Silicon.fr Anthony Bartolo, en charge du projet et président de la mobilité, de l’IoT et des services de collaboration chez Tata Communications. « Vous pouvez exploiter le réseau pour des abonnés ou uniquement pour utiliser des éléments de ce réseau sans avoir à déployer toute l’infrastructure nécessaire. »

Move construit avec Teleena

Une solution qui s’appuie notamment sur 400 points de présence (PoP) dans le monde et sur l’expertise de Teleena. Cet entreprise basée aux Pays-Bas et présent en Asie, Moyen-Orient et en Amérique du Nord aide les entreprises à monter des réseaux virtuels mobile pour leur besoins propres. Tata Communications a investi à hauteur de 35% du capital faisant de lui l’investisseur principal. L’opérateur indien s’est inspiré de la solution de sa quasi filiale pour développer son offre de connectivité IoT à l’échelle mondiale. Rappelons que le réseau planétaire de Tata transporte les données de 4 utilisateurs de smartphone sur 5 sur les cinq continents de la planète.

« Nous voulons offrir du programmatique avec des API de connectivité, poursuit le responsable. Les développeurs n’auront pas à se soucier de la façon dont ils doivent mettre en œuvre cette connectivité, ni la facturation, ni de gérer la qualité de service ou la problématique de l’accès mondial, d’avoir de l’analytique. La plate-forme leur donnera accès à tous ces éléments. »

Une plate-forme agnostique

A ce jour, Move supporte les protocoles cellulaires 2G, 3G, 4G, le Wifi ainsi que les capacités de Lora et même Sigfox. « Il faut bien comprendre que Move est une plate-forme et à ce titre elle est agnostique en matière de connectivité, assure Anthony Bartolo. cela permettra d’anticiper les évolution de technologie radio comme avec l’arrivée de la 5G. Et supporter des objets connectables qui seront commercialisés sur plusieurs années, peut-être des décennies. » Au-delà de la connectivité, Move dispose d’une couche de gestion des objets qui pourra être intégrée aux applications métiers pour répondre aux besoins des secteurs verticaux. Dans un premier temps, l’offre se concentrera sur la connectivité cellulaire IoT et des SIM, donc plutôt en direction des fournisseurs de services de communication. Des services dédiés aux entreprises et aux opérateurs suivront plus tard dans le courant de l’année.

Avec Move, Tata Communications entend donc embrasser la transformation numérique des entreprises en prenant à bras le corps la problématique de la mobilité de leurs actifs sous toutes leurs formes. Question désormais incontournable, s’il en est, de cette transformation.


Lire également
Tata Communications déploie une offre SD-WAN dans 130 pays
Tata Communications s’invite dans le stockage Cloud
Air France-KLM modernise son réseau WAN avec Tata Communications

crédit photo © Harvepino – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur