Archos 80 Xenon : un Snapdragon S4 Play plutôt que le SoC MediaTek MT6588

Composants

Archos a joué la carte du prix et de la connectivité 3G avec l’Archos 80 Xenon. Ceux-ci s’expliquent en large partie par le choix d’une puce Qualcomm Snapdragon S4 Play.

La Nexus 7 a ouvert la voie à des tablettes de 7 et 8 pouces à 200€ et moins. L’Archos Xenon 80 s’inscrit dans cette tendance avec le choix stratégique du SoC MSM8225Q, une puce qu’on retrouve déjà dans les smartphones Archos 50 Platinum et 53 Platinum. Examinons donc cette nouvelle tablette par le prisme révélateur de son SoC.

Le Snapdragon MSM8225Q au coeur de l’Archos 80 Xenon

Le SoC choisi appartient à la famille Snapdragon S4. Cette dernière est déclinée en 4 sous-familles : Play, Plus, Pro et Prime. Le SoC MSM8225Q entre dans le segment S4 Play alors qu’à titre de comparaison, la puce APQ8064 des Nexus 4 et Xperia Z entre dans le segment S4 Pro.

Depuis début 2013, Qualcomm utilise la classification avec les segments Snapdragon 200, 400, 600 et 800 qui correspondent aux Play, Plus, Pro et Prime de la génération précédente.

Le MSM8225Q a fait son apparition au quatrième 2012 et a permis de rehausser les performances des smartphones d’entrée de gamme. Il convient également à des tablettes d’entrée de gamme.

Un SoC moins puissant que le MT6588 de MediaTek

Dans ce créneau précisément, la société taïwanaise MediaTek propose un SoC plus complet et performant que le MSM8225Q (et sa variante MSM8625Q compatible CDMA) avec le MT6588 basé sur la microarchitecture Cortex-A7 (contre Cortex-A5 pour les deux SoC de Qualcomm).

Ce dernier supporte jusqu’à 13 MPixels pour l’APN principal (contre 8 MPixels pour les puces de Qualcomm même si c’est un 2 MPixels qui est présent dans la 80 Xenon), une connectivité cellulaire TD-SCDMA (indispensable pour le marché chinois), le décodage et l’encodage de vidéos en 1080p (en 720p sur les deux SoC de Qualcomm) et dispose d’un GPU PowerVR SGX544 qui surclasse l’Adreno 203. Elle est de surcroît gravée en 28 nm LP (Low Power) alors que le SoC de Qualcomm est gravé en 45 nm LP.

Il s’agit d’une puce bon marché mais qui offre toutefois une connectivité cellulaire (GSM et 3G). Elle est cependant gravée en 45 nm, intègre le modeste GPU Adreno 203 et un processeur quad coeur cadencé à 1,2 GHz à microarchitecture Cortex-A5. Cette dernière est le pendant moins puissant mais consommant moins d’énergie de la microarchitecture Cortex-A9. Elle précède la microarchitecture Cortex-A7.

Plus que jamais, on le voit, les SoC qui embarquent processeurs graphiques, processeurs et connectivité s’avèrent stratégiques pour le rapport performances sur prix. A ce petit jeu, on devrait rapidement voir fleurir sur le marché des smartphones et des tablettes avec un meilleur rapport qualité prix grâce à la puce MediaTek MT6588. L’enjeu est de taille puisque les terminaux mobiles d’entrée de gamme sont promis à une croissance substantielle en 2013.

La tablette Archos 80 Xenon embarque également 1 Go de RAM LPDDR2, 4 Go de mémoire flash interne (extensible avec carte micro SD), affiche 1024 par 768 pixels sur son écran IPS de 8 pouces et dispose d’une connectivité complète (3G, GSM, GPS et A-GPS, Bluetooth et WiFi). La tablette embarque une version sans surcouche logicielle d’Android 4.1 (alias Jelly Bean). Elle sera proposée désimlockée au tarif de 169,99€ dès juin 2013.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur