Carrefour embarque les GAFAM dans sa stratégie numérique

Cash-flow net positif en 2023, volume brut de 10 milliards d’euros sur le e-commerce à l’horizon 2026… Carrefour a multiplié les objectifs chiffrés en support de sa stratégie numérique annoncée ce jour. Mais quels outils la porteront ?

Part belle est faite aux GAFAM. Notamment Google. D’une part, sur le volet data lake. De l’autre, sur la formation, à travers sa « Digital Academy ». Carrefour s’estime en mesure d’étendre la démarche a tous ses employés d’ici à 2024.

Autre initiative censée couvrir tout l’effectif (320 000 personnes à l’heure actuelle) : le déploiement de Workplace. C’est-à-dire du RSE de Facebook – ou plutôt, désormais, Meta. Le tout dans le cadre d’un accord plus large avec le groupe américain.

On a, en l’état, peu d’informations sur les modalités dudit accord. À peine plus sur ses finalités. Il est, entre autres, question d’explorer la réalité virtuelle pour la formation des employés. On nous parle aussi d’une offre commune de ciblage et de mesure des campagnes au sein de la plate-forme d’activation Carrefour Links. Également au programme, la numérisation des prospectus – à laquelle l’API WhatsApp Business a déjà contribué. Carrefour vise, pour l’an prochain, 2000 magasins « full digital » sur ce point.

Pêle-mêle, le partenariat avec Facebook touchera aussi à la relation client, à la communication locale et au social commerce. En toile de fond, un investissement global dans le numérique qui devrait se monter à 600 M€ par an sur la période 2022-2026. Contre 400 M€ par an sur 2018-2021. Cible majeure : le cloud. Carrefour explique que 30 % de ses applications y ont migré. Et affirme viser les 100 % pour 2026.

investissements

Illustration principale © S ROBIN – Adobe Stock