L’Apple A7 en pré-production en 20 nm par TSMC pour l’été

Composants

Tandis que la production pilote par TSMC des premières puces A7 d’Apple est imminente, il ne faudrait pas attendre de les voir embarquées dans des iPad et iPhone avant le premier trimestre 2014.

Le “tape out” de la puce A7 serait imminent du côté de TSMC. Si l’on en croit Digitimes, le fondeur taïwanais devrait en effet finaliser les masques de lithographie du circuit d’Apple d’ici la fin du mois. Il s’agit de l’étape finale avant la mise en production d’un circuit intégré, la conception du circuit étant terminée à ce stade.

TSMC concentre ses efforts sur la production 28 nm en 2013

La production pilote du circuit devrait ainsi démarrer en mai ou juin. La puce devrait être gravée dans la technologie CMOS avancée 20 nm.

TSMC met en avant la finesse de gravure de ses process CMOS. Toutefois, en 2013, 90% de ses dépenses d’investissement visera à renforcer la production de puces gravées dans la technologie 28 nm. TSMC a défini un budget d’investissement de 9 milliards de dollars en 2013 ; c’est 700 millions de plus qu’en 2012.

A7 d’Apple en 20 nm : pré-production en 2013 et disponibilité en 2014

Pour l’heure, TSMC ne fait que mettre au point ses lignes de production 22 nm, dont celle de l’usine “14-fab” située à Tainan Science Park, dont les installations auraient coûté près de 17 milliards de dollars. Si dès cet été, TSMC devrait donc débuter la pré-production de l’A7 en 20 nm, la production commerciale du futur SoC d’Apple débutera plus probablement au premier trimestre 2014, toujours selon Digitimes.

Diversification pour la production des futurs SoC Ax d’Apple

On notera qu’Apple s’écarte ainsi de Samsung qui, jusqu’à présent, était le fabricant exclusif de ses SoC de la série Ax. L’A6 embarqué dans l’iPhone 5 est d’ailleurs gravé sur les chaînes de production du constructeur sud-coréen. En se diversifiant, Apple pourrait également croiser la route d’Intel. La firme de Santa Clara a mis en production ses nouveaux processeurs dans la technologie 22 nm et devrait embrayer d’ici la fin de l’année sur le process 14 nm.

Plus que jamais, on le voit, les process CMOS avancés sont très prisés par les sociétés fabless pour leur processeur d’appli mobile. Ils sont incontournables pour continuer à augmenter la puissance des processeurs tout en diminuant la consommation électrique.

Mais alors que Samsung vient de dévoiler le Galaxy S IV qui embarque l’Exynos 5 Octa caractérisé par 8 coeurs (quatre Cortex-A15 et quatre autres en Cortex-A7), 2014 paraît bien lointain pour le successeur de l’A6. On peut toutefois imaginer que la firme de Cupertino saura faire évoluer l’A6 avec une ou plusieurs déclinaisons plus véloces et performantes. Après tout, l’Exynos 5450 (Exynos 5 Octa) est gravé en 28 nm et l’A6 d’Apple dans la technologie 32 nm de Samsung, soit deux technologies relativement proches.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Aux ARM, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur