Press release

Communiqué de presse Capgemini // Progression de +2,3% du chiffre d’affaires au 1er trimestre 2020

0
Sponsorisé par GlobeNewswire

Bonjour,

Vous trouverez ci-après le communiqué de presse diffusé ce jour, avant Bourse à 7h00 du matin, heure de Paris.

Bien cordialement,

Florence Lièvre
Global PR Manager | Group Marketing & Communications

Capgemini Group | Paris
Tel.: +33 1 47 54 50 71
Email : florence.lievre@capgemini.com
_____________________

Relations presse :
Florence Lièvre
Tél. : 01 47 54 50 71
florence.lievre@capgemini.com

Relations Investisseurs :
Vincent Biraud
Tél. : 01 47 54 50 87
vincent.biraud@capgemini.com
Progression de +2,3% du chiffre d’affaires au 1er trimestre 2020 

  • Croissance au 1er trimestre en ligne avec les anticipations malgré la pandémie Covid-19
  • Finalisation de l’acquisition d’Altran et de son refinancement sur le marché obligataire
  • Proposition de dividende ramenée de 1,90 euro à 1,35 euro par action

Paris, le 28 avril 2020 – Le groupe Capgemini a réalisé au 1er trimestre 2020 un chiffre d’affaires consolidé de 3 547 millions d’euros, en hausse de 2,3% à taux de change constants* par rapport au même trimestre de l’année 2019.

Pour Paul Hermelin, Président-directeur général du groupe Capgemini et Aiman Ezzat, prochain Directeur général du Groupe à l’issue de l’Assemblée Générale du 20 mai 2020 : « Dans ce contexte si particulier que nous traversons, la priorité du Groupe est la santé et la sécurité de ses employés ainsi que la continuité des services que Capgemini fournit à tous ses clients. Nous remercions tout d’abord l’ensemble des collaborateurs du Groupe pour leur totale mobilisation. Grâce à leur engagement et la mise en place très rapide de notre plan de continuité avec en particulier près de 95% de télétravail, nous avons su proposer dès le départ à nos clients des réponses adaptées à la situation à court terme mais aussi pour le futur. La qualité des résultats du premier trimestre en témoigne avec la poursuite de la croissance.

Ce trimestre est par ailleurs marqué par la finalisation de l’acquisition d’Altran. C’est une page importante de notre histoire et qui ouvre de belles perspectives car nous sommes convaincus que l’innovation, portée par les objets connectés et la 5G, va continuer à être un moteur de la demande.

Dans ce nouvel environnement, le Groupe anticipe un deuxième trimestre 2020 difficile, avant un redressement progressif aux troisième et quatrième trimestres. Il peut compter sur la résilience renforcée de son modèle économique et sur la demande dans le digital et le cloud qui reste soutenue, la technologie prenant une place encore plus prépondérante dans notre société.

Cependant, compte tenu du niveau d’incertitudes, en particulier sur la vitesse à laquelle la demande reprendra suite au déconfinement, le Groupe ne peut s’engager à ce stade sur des perspectives pour l’année 2020. Un dernier mot enfin pour partager notre fierté pour nos équipes qui font preuve de créativité et d’une grande générosité en travaillant sur de nombreuses initiatives solidaires. »

 

 

Chiffre d’affaires
(en millions d’euros)
  Variation
  2019

2020

 

  À taux de change
courants
À taux de change
constants
*
1er trimestre 3 441 3 547   +3,1% +2,3%

Le chiffre d’affaires du 1er trimestre s’établit en hausse de 3,1% sur un an, à 3 547 millions d’euros. Hors impact des devises, essentiellement lié ce trimestre à l’appréciation du dollar américain par rapport à l’euro, la croissance à taux de change constants* s’élève à 2,3%. La croissance organique*, c’est-à-dire hors impact des taux de change et des variations de périmètre, est de 2,0%. Les activités liées au digital et au cloud enregistrent une croissance toujours soutenue, d’environ 20% à taux de change constants, et représentent plus de 50% du chiffre d’affaires du Groupe.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR RÉGIONS

Comme anticipé, l’évolution de l’activité par régions s’inscrit globalement dans le prolongement des tendances observées au 4ème trimestre 2019.

Le chiffre d’affaires de la région Amérique du Nord (32% du chiffre d’affaires du Groupe) s’inscrit comme prévu en léger recul, de 0,6% à taux de change constants par rapport au 1er trimestre 2019. Si les secteurs de l’Industrie et Energie & Utilities ont pesé sur la tendance, les Services financiers ont enregistré pour leur part une légère progression.

La région Royaume-Uni & Irlande (12% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistre une contraction de son activité plus modérée que le trimestre précédent, à hauteur de 2,6% à taux de change constants. Ce sont principalement les Services Financiers qui ont été mal orientés, tandis que le secteur de l’Industrie s’est montré particulièrement dynamique.

La France (21% du chiffre d’affaires du Groupe) poursuit sa croissance avec une progression de 3,3% de son chiffre d’affaires portée principalement par le Secteur Public et les Services.

La région Reste de l’Europe (28% du chiffre d’affaires du Groupe) réalise en ce début d’année une performance toujours robuste avec un chiffre d’affaires en hausse de 5,1% à taux de change constants. L’activité a été particulièrement soutenue dans les secteurs de l’Industrie et des Biens de consommation & Commerce.

Enfin, la région Asie-Pacifique et Amérique Latine (7% du chiffre d’affaires du Groupe) conserve une croissance à deux chiffres avec une augmentation de 11,2% de son chiffre d’affaires à taux de change constants, tirée principalement par les secteurs des Services financiers, Biens de consommation & Commerce et Energie & Utilities.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR MÉTIERS                                                                           

Les activités de conseil en Stratégie et Transformation (7% du chiffre d’affaires du Groupe), regroupées au sein de Capgemini Invent, affichent une progression soutenue de 9,6% à taux de change constants de leur chiffre d’affaires total* par rapport à la même période de l’année précédente. En l’absence d’acquisitions significatives sur la période, cette croissance reflète avant tout une demande des clients du Groupe en matière d’accompagnement de leur transformation digitale qui a été naturellement plus soutenue sur les deux premiers mois de l’année.

Les services d’Applications et de Technologie (71% du chiffre d’affaires du Groupe), qui constituent le cœur de l’activité du Groupe, enregistrent une augmentation de leur chiffre d’affaires total de 2,1% à taux de change constants.

Enfin les services d’Opérations et d’Ingénierie (22% du chiffre d’affaires du Groupe) voient leur chiffre d’affaires total progresser de 3,5% à taux de change constants, une croissance principalement portée par les Services d’infrastructure pour le cloud.

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS

Au 31 mars 2020, l’effectif total du Groupe s’établit à 219 100 personnes, en progression de 2,9% sur un an. L’effectif « offshore » est en croissance de 2,4% à 124 900 collaborateurs, soit 57% de l’effectif total.

PRISES DE COMMANDES

Les prises de commandes s’élèvent à 3 403 millions d’euros au 1er trimestre 2020, soit une augmentation de 0,8% à taux de change constants après la forte progression enregistrée en 2019 (+11% sur l’année entière).

SUCCÈS DE L’ACQUISITION D’ALTRAN TECHNOLOGIES

Comme annoncé le 2 avril dernier, Capgemini a mis en œuvre une procédure de retrait obligatoire portant sur les actions Altran non encore détenues suite au succès de son Offre Publique d’Achat amicale close le 30 mars 2020. A l’issue de cette procédure, Capgemini détient 100% du capital et des droits de vote de la société Altran Technologies, et les actions Altran ont été radiées de la cote après la clôture de la séance du 15 avril 2020. Le groupe Altran est entièrement intégré dans le périmètre de consolidation de Capgemini depuis le 1er avril 2020.

Le Groupe va désormais avoir accès à l’ensemble des synergies identifiées. Les synergies de coûts et de modèles opérationnels sont estimées entre 70 et 100 millions d’euros avant impôts en année pleine. Elles seront pleinement réalisées à un horizon de 3 ans. A la même échéance, les synergies commerciales, alimentées par la complémentarité des expertises et le développement d’offres sectorielles innovantes, devraient générer un chiffre d’affaires annuel additionnel compris entre 200 et 350 millions d’euros.

Conformément au plan de financement annoncé pour cette acquisition, Capgemini a procédé le 8 avril 2020 à l’émission d’un emprunt obligataire multi-tranches de 3,5 milliards d’euros en vue notamment de refinancer le crédit relais qui avait été préalablement mis en place. Cette émission obligataire a rencontré un grand succès avec une sursouscription d’environ 4,5 fois. Cette opération a également permis d’allonger de 2,5 années la maturité moyenne de la dette du Groupe, qui s’établit désormais à plus de 6 ans. Ces obligations sont notées BBB par Standard & Poor’s, en ligne avec la notation BBB/perspective stable récemment attribuée à Capgemini.

IMPACT DU COVID-19

Dans le contexte sans précédent de la pandémie mondiale de coronavirus, la priorité de Capgemini est la santé et la sécurité de ses employés ainsi que la continuité des services qu’elle fournit à ses clients.

Le Groupe a ainsi mis en place, avant même les décisions de confinement, un ensemble de mesures de prévention et de protection, et veille en permanence au respect des décisions et recommandations des autorités publiques locales. Grâce à une planification adéquate et à une exécution rapide, tirant parti des investissements effectués en interne dans ces technologies, Capgemini a été parmi les plus rapides de l’industrie à déployer massivement le travail à domicile (près de 95% de la population productive à date) et cela dans l’ensemble de ses activités à travers le monde.

En outre, le Groupe a rapidement mis en œuvre les plans de continuité d’activité pour ses clients qu’il avait préparés de longue date. Le Groupe a démontré son agilité en étant rapidement en mesure de proposer de nouveaux services pour adapter les opérations de ses clients à ce nouvel environnement.

PERSPECTIVES

Le Groupe est en mesure, notamment grâce à ses capacités digitales, d’assurer l’ensemble des services demandés par ses clients. Il est d’ores et déjà organisé en vue de l’allègement des mesures de confinement dans certains pays et entend tirer parti des nouvelles opportunités qui apparaîtront alors.

Cependant l’incertitude sur le développement de la crise sanitaire liée à la pandémie Covid‑19 restant importante, le Groupe ne peut s’engager à ce stade sur des perspectives pour l’exercice 2020.

Au-delà de la solidité de sa structure financière, le Groupe a fortement renforcé la résilience de ses opérations depuis la crise financière de 2009. Capgemini est ainsi confiant dans sa capacité à pouvoir le démontrer en s’appuyant sur :

  • une gestion active de ses coûts, utilisant tous les leviers disponibles ;
  • un modèle opérationnel flexible, s’appuyant sur une plateforme de services agile et décentralisée et une large base offshore ;
  • une base de clients diversifiée, sectoriellement et géographiquement, 95% du chiffre d’affaires du Groupe reposant sur des clients existants;
  • un portefeuille d’offres adaptées au contexte actuel, avec une demande soutenue dans le digital et le cloud et des offres dédiées pour aider ses clients à faire face à cette crise.

MESURES DE SOLIDARITÉ DANS LE CADRE DE LA CRISE COVID-19

Eu égard à cette situation sans précédent et aux mesures strictes de maîtrise de coûts mises en place, Capgemini a également pris un certain nombre de décisions dans un objectif de solidarité entre les différentes parties prenantes.

Le Conseil d’administration a décidé lors de sa réunion du 27 avril 2020 de réduire de 29% le dividende qui sera proposé à l’approbation de la prochaine Assemblée générale, qui s’établira ainsi à 1,35 euro par action au lieu de 1,90 euro.

Paul Hermelin et Aiman Ezzat ont décidé d’aller au-delà des recommandations de l’AFEP en prenant deux décisions concernant leur rémunération. Ils renoncent à 25% de leur rémunération globale 2020 en tant que dirigeants mandataires sociaux. De plus, pendant la période d’application du chômage partiel en France, leurs rémunérations non payées en tant dirigeants mandataires sociaux seront versées à l’Institut Pasteur pour financer des actions de recherche autour du COVID-19. Ces mesures ont été actées par le Conseil d’administration de Capgemini. Des efforts importants ont également été demandés à l’ensemble des dirigeants du Groupe sur la partie variable de leur rémunération.

Capgemini a annoncé le 24 avril dernier avoir mis en place une entité « social response » visant à accélérer et amplifier les nombreuses initiatives déjà lancées par le Groupe et ses collaborateurs. Dans un premier temps, cette entité se concentre sur les besoins les plus urgents en matière de santé publique ; elle intervient également sur des projets à plus longue échéance visant à développer des solutions pour faire face aux impacts économiques et sociaux sur la société au lendemain de la pandémie.

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Paul Hermelin, Président-directeur général, Aiman Ezzat, Directeur général délégué, et Carole Ferrand, Directeur financier, commenteront cette publication au cours d’une conférence téléphonique qui se déroulera en anglais ce jour à 8h00 heure de Paris (CET). Cette conférence téléphonique sera accessible par webcast, en direct et en rediffusion pendant un an, depuis ce lien.

L’ensemble des documents relatifs à cette publication sera mis en ligne sur le site Investisseurs de Capgemini et à l’adresse https://investors.capgemini.com/fr/.   

CALENDRIER

20 mai 2020                Assemblée Générale à huis-clos (voir communiqué du 27 avril 2020 pour les modalités)
3 septembre 2020                  Publication des résultats pour le 1er semestre 2020

DIVIDENDE

Le Conseil d’administration propose à l’Assemblée générale le versement d’un dividende de 1,35 euro par action, au lieu de 1,90 euro annoncé précédemment.

Le calendrier relatif au paiement du dividende s’établit comme suit :
3 juin 2020                  Détachement du coupon sur Euronext Paris
5 juin 2020                  Mise en paiement du dividende

AVERTISSEMENT

Le présent communiqué de presse est susceptible de contenir des informations prospectives. Ces informations peuvent comprendre des projections, des estimations, des hypothèses, des informations concernant des projets, des objectifs, des intentions et/ou des attentes portant sur des résultats financiers futurs, des évènements, des opérations, le développement de services et de produits futurs, ainsi que des informations relatives à des performances ou à des évènements futurs. Ces informations prospectives sont généralement reconnaissables à l’emploi des termes « s’attendre à », « anticiper », « penser que », « avoir l’intention de », « estimer », « prévoir », « projeter », « pourrait », « devrait » ou à l’emploi de la forme négative de ces termes et à d’autres expressions de même nature. La direction de Capgemini considère actuellement que ces informations prospectives traduisent des attentes raisonnables ; la société alerte cependant les investisseurs sur le fait que ces informations prospectives sont soumises à des risques et incertitudes (y compris, notamment, les risques identifiés dans le Document de Référence de Capgemini, disponible sur le site internet de Capgemini), étant donné qu’elles ont trait à des évènements futurs et dépendent des circonstances futures dont la réalisation est incertaine et qui peuvent différer de ceux anticipés, souvent difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Capgemini. Les résultats et les évènements réels sont susceptibles de différer significativement, de ceux qui sont exprimés, impliqués ou projetés dans les informations prospectives. Les informations prospectives ne donnent aucune garantie de réalisation d’évènements ou de résultats futurs et n’ont pas cette vocation. Capgemini ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les informations prospectives sous réserve de ses obligations légales.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre d’instruments financiers au public et ne contient pas d’invitation ou d’incitation à investir dans des instruments financiers en France, aux États-Unis ou n’importe quel autre pays.


À propos de Capgemini

Capgemini est un leader mondial du conseil, de la transformation numérique et des services technologiques et d’ingénierie. A la pointe de l’innovation, le Groupe aide ses clients à saisir l’ensemble des opportunités que présentent le cloud, le digital et les plateformes. Fort de plus de 50 ans d’expérience et d’une grande expertise des différents secteurs d’activité, il accompagne les entreprises et organisations dans la réalisation de leurs ambitions, de la définition de leur stratégie à la mise en oeuvre de leurs opérations. Pour Capgemini, ce sont les hommes et les femmes qui donnent toute sa valeur à la technologie. Résolument multiculturel, le Groupe compte aujourd’hui 270 000 collaborateurs présents dans près de 50 pays. Avec Altran, le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires combiné de 17 milliards d’euros en 2019.
Plus d’informations sur www.capgemini.com. People matter, results count.

*          *

*

ANNEXES1

TAXONOMIE MÉTIERS

  • Stratégie & Transformation comprend l’ensemble des activités de conseil en stratégie et d’accompagnement de la transformation. Le périmètre correspond à celui de Capgemini Invent ;
  • Applications & Technologie regroupe les activités des « Services applicatifs » ainsi que les activités connexes, notamment les services de proximité en technologie, auparavant inclus dans les « Services de technologie et d’ingénierie » ;
  • Opérations & Ingénierie recouvre toutes les autres activités du Groupe, à savoir : les Business Services (comprenant le Business Process Outsourcing), l’ensemble des Services d’infrastructure (y compris ceux auparavant inclus dans les « Services de technologie et d’ingénierie ») et les services de Digital Engineering et Digital Manufacturing (précédemment inclus dans les « Services de technologie et d’ingénierie »).

DÉFINITIONS

La croissance organique du chiffre d’affaires est la croissance calculée à taux de change et périmètre constants. Le périmètre et les taux de changes utilisés sont ceux de l’exercice publié. Ce sont également les taux de change de l’exercice publié qui sont utilisés dans le calcul de la croissance à taux de change constants.

Réconciliation des taux de croissance Groupe T1 2020
Croissance organique +2,0%
Impact des variations de périmètre du Groupe +0,3 pt
Croissance à taux de change constants +2,3%
Impact des taux de change +0,8 pt
Croissance en données publiées +3,1%

Pour l’évolution de l’activité par métier, conformément aux indicateurs internes de performance opérationnelle, la croissance à taux de change constants est calculée sur la base du chiffre d’affaires total, c’est-à-dire avant élimination des facturations inter-métiers. Le Groupe considère en effet que cela est plus représentatif du niveau d’activité par métier car, avec l’évolution de son activité, le Groupe constate un nombre croissant de contrats dont la mise en œuvre requiert la combinaison de différentes expertises métiers entraînant une augmentation des flux de facturation inter-métiers (environ 7% du total aujourd’hui).

La marge opérationnelle, un des principaux indicateurs de la performance du Groupe, est la différence entre le chiffre d’affaires et les charges opérationnelles. Elle est calculée avant les « autres produits et charges opérationnels » qui comprennent les amortissements des actifs incorporels reconnus dans le cadre des regroupements d’entreprises, la charge résultant de l’étalement de la juste valeur des actions attribuées au personnel (y compris les charges sociales et contributions patronales), ainsi que les charges ou produits non récurrents, notamment les dépréciations des écarts d’acquisition, les écarts d’acquisition négatifs, les plus ou moins-values de cession de sociétés consolidées ou d’activités, les charges de restructuration afférentes à des plans approuvés par les organes de Direction du Groupe, les coûts d’acquisition et d’intégration des sociétés acquises par le Groupe y compris les compléments de prix incluant des conditions de présence, ainsi que les effets des réductions, des liquidations et des transferts des régimes de retraites à prestations définies.

Le résultat net normalisé correspond au résultat net (part du Groupe) corrigé des impacts des éléments reconnus en « Autres produits et charges opérationnels », net d’impôt calculé sur la base du taux effectif d’impôt. Le résultat normalisé par action est calculé comme un résultat de base par action, c’est-à-dire hors dilution.

Le free cash-flow organique se définit comme le flux de trésorerie lié à l’activité diminué des investissements en immobilisations incorporelles et corporelles (nets de cession), des remboursements de dette locative et ajusté des intérêts financiers payés et reçus.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR RÉGIONS

  Chiffre d’affaires
(en millions d’euros)
  Variation  
  T1 2019 T1 2020   à taux de change courants à taux de change constants  
Amérique du Nord 1 107 1 133   +2,3% -0,6%  
Royaume-Uni et Irlande 416 410   -1,4% -2,6%  
France 732 755   +3,3% +3,3%  
Reste de l’Europe 938 980   +4,5% +5,1%  
Asie Pacifique et Amérique latine 249 269   +8,1% +11,2%  
TOTAL 3 441 3 547   +3,1% +2,3%  

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR MÉTIERS

  Chiffre d’affaires total*
(en % du Groupe)
  Variation
à taux de change constants
du Chiffre d’affaires total*
du métier
  T1 2019 T1 2020  
Stratégie & Transformation 7% 7%   +9,6%
Applications & Technologie 71% 71%   +2,1%
Opérations & Ingénierie 22% 22%   +3,5%

ÉVOLUTION DU TAUX D’UTILISATION

  T1 2019 T2 2019 T3 2019 T4 2019 T1 2020
Stratégie & Transformation 70% 72% 70% 72% 69%
Applications & Technologie 78% 79% 79% 80% 78%

________________

* Les termes et indicateurs alternatifs de performance marqués d’un (*) sont définis et/ou réconciliés en annexe de ce communiqué.
1 Dans ces annexes l’arrondi d’une somme peut être différent de la somme des arrondis.

Pièce jointe