Le marché des paiements en voiture connectée devrait dépasser les 530 milliards EUR à l’horizon 2030

Alors que Tesla vient d’annoncer qu’il vendra sa fonction Autopilot via un abonnement embarqué et que BMW lance son ConnectedDrive Store, PTOLEMUS Consulting Group prévoit que 600 millions de véhicules généreront des transactions en voiture représentant un demi-trillion de dollars d’ici la fin de la décennie.

L’étude intitulée « Connected Vehicle Payments Global Study » de PTOLEMUS est le premier rapport à analyser comment le commerce en véhicule (ou v-commerce) ouvrira de nouveaux horizons en termes d’opportunités de revenus pour les fournisseurs de solutions de paiement (comme Mastercard), les constructeurs automobiles et les entreprises commerciales (d’Exxon jusqu’à McDonald’s) sur les segments verticaux, comme les péages, les carburants et les parkings.

Ce marché stimulé par la demande verra les OEM proposer à leurs clients des paiements d’une commodité accrue, une expérience sans espèces et une relation et une rétention optimisées de la clientèle.

PTOLEMUS prévoit que le marché du v-commerce sera dominé par les paiements de carburants et de parkings. Toutefois, une forte croissance sera également générée par les abonnements à des contenus, les mises à jour de logiciels, les stations de recharge, et les achats d’aliments et de boissons.

Selon Andrew Jackson, directeur de recherche chez PTOLEMUS Consulting Group: « Le revenu potentiel du v-commerce est considérable, aussi bien pour les OEM que les acteurs du marché vertical. Les paiements en voiture existent déjà sur le marché secondaire, mais notre étude démontre que 17 constructeurs automobiles développent déjà des solutions de paiement embarquées. En outre, la COVID-19 est à l’origine de l’envolée des paiements électroniques, ce qui peut profiter aux OEM. »

Le rapport de PTOLEMUS analyse la stratégie de 17 OEM (parmi lesquels Audi, Daimler, FCA, GM, Hyundai et Tesla), qui développent un programme de paiement en voiture connectée. Le Dream Drive de Honda, Mercedes Pay et Volkswagen Pay sont des exemples parmi d’autres. De plus, la course aux revenus pour les paiements dans des véhicules connectés ne concerne pas uniquement les OEM: SiriusXM, Shell, Visa, Harman et Xevo, et de nombreuses autres entreprises, entrent aussi sur le marché avec leurs propres solutions.

Et Andrew de conclure: « Nous sommes convaincus que le v-commerce aura un effet disruptif sur les chaînes de valeur du marché secondaire actuel pour les services de cartes de carburant, le télépéage, les services de parking et les paiements de mobilité. Le v-commerce s’apprête à devenir un marché de taille ».

PTOLEMUS Consulting Group est le premier cabinet de consultance et de recherche stratégique se consacrant entièrement à la mobilité connectée et autonome. La société accompagne l’ensemble des parties prenantes et des acteurs de la mobilité, notamment les équipementiers automobiles, les fournisseurs de rang 1 et 2 et les fournisseurs de services verticaux dans la définition et le déploiement de leurs stratégies.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Andrew Jackson à l’adresse cvp@ptolemus.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.