Press release

Moody’s retire son produit d’évaluation des obligations vertes du marché au profit du service de seconde opinion de premier ordre mis à disposition par sa filiale Vigeo Eiris

0
Sponsorisé par businesswire

Moody’s a annoncé aujourd’hui le retrait du marché de son produit d’évaluation des obligations vertes (Green Bond Assessment ou GBA) au profit du service de pointe de seconde opinion (Second-Party Opinion ou SPO) sur les obligations durables proposé par sa filiale Vigeo Eiris (VE). Ce retrait intervient à la suite de la formation récemment annoncée du Moody’s ESG Solutions Group et du développement des capacités ESG de Moody’s par des investissements réalisés l’an dernier dans VE, un pionnier mondial de la finance durable, des outils, des données et des évaluations ESG ; et dans Four Twenty Seven, un leader de l’analyse des risques climatiques.

VE propose une gamme de solutions financières durables de premier ordre, dont un service SPO récemment optimisé relatif aux obligations durables, sociales, vertes et de transition, ainsi que des notations de durabilité des émetteurs offrant une évaluation prospective et approfondie des références des entreprises en matière de développement durable. Eu égard au service SPO leader du marché de VE, Moody’s Investors Service (MIS) a, aujourd’hui même, retiré du marché son produit d’évaluation des obligations vertes et mis fin à toutes les évaluations en cours.

« Le marché des obligations durables a connu une trajectoire de croissance exceptionnelle et devrait jouer un rôle prépondérant dans le financement de la reprise post-COVID-19, la réalisation des Objectifs de développement durable et l’accélération des actions menées en faveur de la transition énergétique », a déclaré Andrea Blackman, responsable de Moody’s ESG Solutions à l’international. « Le service de seconde opinion de premier plan de VE appuie l’intégrité de ce marché en pleine croissance en fournissant des analyses spécialisées des références de durabilité qui sont également indépendantes, transparentes et basées sur des normes. »

VE a déjà supervisé plus de 260 opérations de SPO, dont des missions primées, et a récemment lancé un service optimisé caractérisé par une analyse d’impact actualisée et un format plus intuitif. Le service SPO optimisé de VE aide les émetteurs à communiquer efficacement quant aux références de durabilité des obligations lorsqu’ils cherchent à obtenir des financements d’une base d’investisseurs étendue et diversifiée.

Le service SPO optimisé de VE offre :

  • Un aperçu détaillé, systématique et leader du marché des références de durabilité d’une obligation et des performances ESG de l’émetteur.
  • Des informations quant à la conformité de l’obligation aux exigences clés de la Norme de l’Union européenne sur les obligations vertes dans le cadre des opérations de financement de ce type d’obligations.
  • Des informations quant à la conformité de l’obligation aux principes de l’International Capital Market Association (ICMA).

À PROPOS DE MOODY’S ESG SOLUTIONS

Moody’s ESG Solutions Group est une unité opérationnelle de Moody’s Corporation créée pour répondre à la demande mondiale croissante de perspectives sur le climat et d’informations sur les critères ESG. Le groupe fait appel aux données et à l’expertise de Moody’s en matière de critères ESG, de risques climatiques et de finance durable et aligne son travail sur celui de Moody’s Investors Service (MIS) et de Moody’s Analytics (MA) pour proposer une gamme complète et intégrée de solutions ESG et axées sur les risques climatiques, dont des notations de durabilité, des analyses et des scores ESG, ainsi que des services de certification/d’évaluation de finance durable.

Pour de plus amples informations, visitez la plateforme ESG & Climate Risk hub de Moody’s à l’adresse www.moodys.com/esg

Pour de plus amples informations relatives au service de seconde opinion de VE, rendez-vous sur www.vigeo-eiris.com

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.