Sondage: Nouveau départ sur les routes après le corona

Les embouteillages devraient revenir rapidement sur les routes françaises après la crise du coronavirus. 77 % des citoyens français s’inquiètent des potentielles répercussions sur l’environnement. Face à la réapparition des embouteillages, ils sont au moins autant à penser utiliser une application de navigation pour choisir leur itinéraire. Étonnamment, les considérations environnementales ne sont plus une priorité pour la majorité des conducteurs lorsqu’il s’agit de choisir un itinéraire. La plupart des personnes interrogées cherchent simplement la route qui leur garantira le voyage le plus rapide possible. Ces résultats proviennent du « Kapsch TrafficCom Index ». Un institut d’études de marché français a interrogé un échantillon représentatif de 1000 citoyens.

L’utilisation intelligente des dispositifs GPS offre la possibilité de réduire la congestion routière et les embouteillages. Cette technologie pourrait aussi permettre d’atteindre d’autres objectifs souhaitables. Les calculateurs d’itinéraires pourraient par exemple prendre en compte l’impact environnemental dans leurs recommandations, comme les émissions de CO2. Le sondage a démontré que cela exigerait toutefois un changement de mentalité global. Pour le moment, la plupart des conducteurs français considèrent que la fiabilité du trajet (53 %) et la durée du trajet (52 %) constituent un aspect « important » ou « très important » dans le choix d’un itinéraire. Seuls 39 % des sondés considèrent un itinéraire au faible impact environnemental comme un aspect « important » ou « très important ».

« Les réseaux intelligents de navigation sont une technologie cruciale pour contribuer à réduire les embouteillages et la pollution sur les routes », explique Nathalie Leboucher, de Kapsch TrafficCom. « Les planificateurs publics devraient exploiter l’envie des conducteurs d’utiliser des outils de navigation pour réduire leurs temps de trajet. Le but est d’offrir des solutions numériques de gestion de la circulation qui prennent en compte d’importants objectifs sociaux. La protection de l’environnement fait partie de ces objectifs importants qui amélioreront notre quotidien. »

Par exemple, les systèmes de gestion des feux qui s’adaptent automatiquement à la situation du moment ont déjà prouvé leur efficacité. Madrid a déjà installé ce type de système de gestion des feux ; la capitale espagnole a ainsi réussi à réduire les embouteillages d’environ 20 %.

Veuillez trouver la version complète du communiqué de presse ici :

https://www.kapsch.net/fr/ktc/press/ktc_200602_pr?lang=fr-fr