Topsail Re choisit la plateforme complète d’administration de la réassurance de DXC Technology

Topsail Re, un nouveau venu dans le marché mondial de la réassurance, a choisi DXC Technology (NYSE: DXC) pour le déploiement d’une solution de bout-en-bout étayant la gestion du cycle de vie complet de la réassurance.

Topsail Re déploie la solution DXC SICS — une plateforme de pointe de gestion de la réassurance mise en oeuvre sur Amazon Web Services (AWS) — qui vise à appuyer la gestion de son carnet de commandes. La plateforme permettra de prendre en charge la gestion du traité, d’améliorer la gestion des sinistres, de garantir l’exactitude avec les transactions comptables, et de réduire les frais opérationnels dans le but de soutenir la prévision d’expansion de croissance.

« L’un des aspects essentiels de notre stratégie commerciale est de simplifier le processus de réassurance pour tous les acteurs concernés et de fournir à nos partenaires une plateforme stable de longue durée, » a déclaré David Johnson, président-directeur général de Topsail Re. « La solution de DXC était l’application la plus complète en son genre. Elle va nous permettre d’économiser du temps et de réduire les coûts grâce à l’automatisation, tout en nous apportant les outils de reporting dont nous avons besoin afin de satisfaire aux exigences réglementaires, » a-t-il ajouté.

La plateforme DXC SICS est un système central d’administration qui offre une automatisation complète de l’ensemble du cycle de vie de la gestion de la réassurance. La solution rationalise les besoins de traitements des réassureurs – des nouvelles activités à la gestion du renouvellement, en passant par la comptabilité et la rétrocession. La plateforme SICS de DXC a été déployée par plus de 100 sociétés d’assurance et de réassurance du monde entier.

« DXC s’efforce d’aider Topsail Re à optimiser le cycle de vie de sa gestion de la réassurance, alors que la société continue de saisir de nouvelles opportunités d’affaires, » a déclaré Phil Ratcliff, vice-président-directeur général, Assurances mondiales, chez DXC Technology. « Le déploiement de la solution SICS de DXC fournira à Topsail Re la plateforme complète dont elle a besoin et l’aidera à mieux servir ses clients, » a-t-il poursuivi.

DXC est un fournisseur de premier plan de systèmes centraux d’assurance, qui sert plus de 80% des assureurs appartenant au Fortune Global 500.

Pour de plus amples informations à propos de la plateforme SICS de DXC, veuillez cliquer ici. Pour en savoir plus à propos des services et des solutions DXC destinés à l’industrie des assurances, veuillez visiter www.dxc.technology/insurance.

A propos de Topsail Re

Topsail Re est un réassureur à participation restreinte domicilié aux îles Caïmans, qui possède des bureaux affiliés à Greensboro, en Caroline du Nord, et à Schaumburg, dans l’Illinois. La stratégie de la société est de faire preuve de discipline et de développer patiemment des relations profitables de longue durée avec des entreprises possédant une vision semblable à la sienne. Actuellement, Topsail Re enregistre plus de 300 millions d’USD de revenu de primes et élargit son infrastructure afin de faciliter une croissance hautement contrôlée.

Pour en savoir plus à propos de Topsail Re, visitez www.topsailre.com.

À propos de DXC Technology

DXC Technology (NYSE: DXC) accompagne les entreprises du monde entier dans la gestion de leurs systèmes indispensables à leur mission et de leurs opérations en modernisant leur infrastructure IT et optimisant leurs architectures de données, tout en garantissant sécurité et évolutivité grâce au cloud, qu’il soit public, privé et hybride. Innovante depuis des décennies, les plus grandes entreprises mondiales font confiance à DXC pour déployer l’ « Enterprise Technology Stack  » qui permet aux entreprises d’atteindre de nouveaux seuils de performance, de compétitivité et d’expérience client. Pour en savoir plus sur l’histoire de DXC et notre engagement auprès de nos collaborateurs, nos clients et notre excellence opérationnelle, visitez www.dxc.technology.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.