Raspberry Pi Pico : un galop d’essai dans les microcontrôleurs

ComposantsPoste de travail
Raspberry Pi Pico

La fondation Raspberry Pi lance son premier microcontrôleur, intégré à la carte de développement Pi Pico, dont la commercialisation va démarrer.

Le premier microcontrôleur made in Raspberry Pi est de sortie. La fondation l’a nommé RP2040. Et l’a intégré sur une carte de développement qu’elle vient d’officialiser : le Pi Pico. Prix conseillé : 4 $ HT l’unité, sachant qu’il existe une option d’acquisition par lot de 600. La production durera, nous assure-t-on, au moins jusqu’en janvier 2028.

À la base du RP2040, il y a deux cœurs Arm Cortex-M0+ associés à 264 ko de SRAM et 2 Mo de flash.

Cortex-M0+

Le Pi Pico supporte des tensions d’alimentation de 1,8 à 5,5 V. Sur les 30 GPIO dont il dispose, 26 sont accessibles à l’utilisateur. Quatre d’entre eux peuvent fonctionner en analogique.

pinout

Deux manières de le programmer : un SDK C/C++ et un portage de MicroPython.

programme C
Ce programme fait clignoter, à intervalle de 250 ms, la LED connectée au GPIO 25.
programme Python
La même chose en Python.

Le RP2040 tire son nom de la formule illustrée ci-dessous.

Pi Pico RP2040 nom
La fonction floor() retourne la partie entière ; log2, le logarithme binaire.

La page officielle du Pi Pico liste pour le moment un seul revendeur : l’américain Digi-Key. En France, toutefois, plusieurs distributeurs affichent déjà le produit. Par exemple Kubii (4,20 € TTC ; disponible sous 8 à 10 semaines) et Elektor (4,95 € TTC ; disponible le 1er février).

Illustrations © Raspberry Pi Foundation

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT