Télégrammes : Ikoula en Espagne, Intel et AMD s’unissent, Apple hésite sur l’Irlande.

CloudComposantsDatacentersPoste de travailProjets

On a vérifié, les télégrammes du soir ne figurent pas dans « Paradise papers ».

Ikoula s’installe en Espagne. Avec la crise catalane, la période choisie n’est peut-être pas la meilleure. Il n’en reste pas moins qu’Ikoula vient d’annoncer avoir choisi l’Espagne pour ouvrir sa deuxième filiale, après les Pays-Bas en 2016. Un choix justifié par la forte croissance annuelle d’environ 5% dont profite la péninsule ibérique portée par l’économie numérique. Et notamment l’écosystème Cloud, IoT et Big Data. « Notre présence en Espagne vise à mieux accompagner nos clients à tous les stades de leur développement, par un panel d’offres parmi la plus flexible et large du marché mais également par un service de proximité, centré sur l’humain, qui a fait la réputation d’Ikoula », commente Jaume Freixa, directeur d’Ikoula Espagne. Fort de plus de 25 000 clients dans le monde, le Cloud du fournisseur d’hébergement informatique est disponible en Europe (Allemagne, Pays-Bas et France), aux Etats-Unis (Miami) et en Asie (Singapour).

Intel et AMD s’unissent contre Nvidia. C’est une union inattendue. AMD et Intel viennent d’annoncer leur collaboration malgré la concurrence qu’ils se livrent sur les processeurs x86. Intel va intégrer des processeurs graphiques (GPU) Radeon d’AMD dans sa 8e génération de CPU Core série H. « Nous avons travaillé avec l’équipe Radeon Technologies Group d’AMD pour concevoir une nouvelle puce graphique semi-personnalisée, souligne Christopher Walker de chez Intel pour qui ce partenariat est un excellent exemple de la façon dont nous pouvons être concurrents et travailler ensemble, ce qui, en fin de compte, nous permet d’innover dans l’intérêt des consommateurs. » Et dans l’objectif de contrer le numéro 1 des GPU Nvidia. L’objectif final sera d’offrir de nouvelles performances optimales dans une puce au design toujours plus compact pour ouvrir de nouveau format de forme aux PC ultra-légers.

Apple indécis sur son datacenter irlandais. Ouvrira, ouvrira pas ? Apple projetait d’ouvrir un nouveau datacenter dans l’Ouest de l’Irlande. Mais, malgré le feu vert des autorités, la firme à la pomme montre peu d’entrain à mettre en chantier ce nouveau projet. Le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, qui a rencontré Tim Cook, déclare n’avoir obtenu de sa part « ni une date de début, ni un engagement précis ». Ce projet à 1 milliard de dollars qui se présentait comme un datacenter vert, impose de raser 160 000 m2 de forêt. Chantier qui s’est attiré la protestation des riverains. Malgré les autorisations de l’administration, Apple n’a peut-être pas envie de prendre le risque de croiser le fer avec des citoyens inquiets pour l’environnement ce qui nuirait à son image d’entreprise respectueuse du bien être de la planète.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur