Les développeurs peinent à s’intéresser à l’Apple Watch

DéveloppeursMobilitéOS mobilesProjets
2 0 Donnez votre avis

Commercialisée depuis avril dernier, l’Apple Watch est accompagnée de plusieurs milliers d’applications, mais pas de 15 des 20 apps gratuites les plus utilisées sur iPhone, dont Facebook et Snapchat, à ce jour. L’arrivée de WatchKit pour watchOS 2 devrait régler le problème.

Plus de 6000 applications sont disponibles pour l’Apple Watch, mais pas le top des apps gratuites les plus utilisées sur iPhone, dont Facebook et Snapchat, à ce jour. Pour le New York Times, le scepticisme des développeurs d’apps expliquerait leur attentisme. Pour Venturebeat, en revanche, il ne s’agit pas d’un problème de confiance dans le produit et le niveau de ses ventes, mais de format.

Interrogé par le New York Times, Adam Mosseri, directeur produit en charge du fil d’actualité de Facebook, explique les interrogations du réseau social en ces termes : « je ne sais pas si nous pourrions fournir [une expérience] aboutie et qui fonctionne bien » aux utilisateurs de l’Apple Watch. Aujourd’hui, ils doivent « se tourner vers leur smartphone » pour en bénéficier, a-t-il ajouté.

Des applications natives sous watchOS 2

Facebook a déjà développé les versions de ses services Messenger et WhatsApp pour smartwatch sous Android Wear, l’OS de Google sorti en mars 2014. Mais le réseau social poursuit son évaluation de l’Apple Watch, et ce avant de lancer ses apps sur cette nouvelle platforme. Il faut dire que le système d’exploitation de l’Apple Watch va faire l’objet d’une mise à niveau attendue en octobre 2015. Le kit de développement du nouvel OS, WatchKit pour watchOS 2, permettra aux développeurs de concevoir des apps natives pour la Watch, alors qu’aujourd’hui les apps passent par l’iPhone (une extension WatchKit s’exécute sur iPhone et des ressources de l’interface s’affichent sur l’Apple Watch).

Avec watchOS 2, l’Apple Watch aura donc son propre classement des 20 applications les plus populaires. Certaines seront également présentes dans le top 20 des apps pour iPhone, d’autres non.

Un faux problème ?

Pour John Gruber, programmeur et éditeur de Daring Fireball : « qualifier de problème le fait que de nombreuses applications mobiles populaires ne sont pas sur [l’Apple Watch] n’a pas plus de sens que de qualifier de problème le fait que l’iPhone, vers 2008, ne disposait pas des applications desktop les plus populaires, comme Microsoft Office ou Photoshop (rendues disponibles sur l’iPhone depuis). »

Depuis avril 2015, Apple aurait vendu entre 3 et 5 millions de montres.

Lire aussi :
Apple Watch : la ‘killer app’ n’est pas encore née
Près d’un million d’Apple Watch vendues aux US en 24 heures

Crédit Photo : Apple

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur