Après AWS, Microsoft ouvrira en 2017 des datacenters en France

CloudDatacentersDSIIAASLegislationProjetsRégulations
0 0 Donnez votre avis

Après son concurrent AWS, Microsoft vient d’annoncer l’ouverture de plusieurs datacenters en France pour 2017.

Si Kim Kardashian ne va garder un bon souvenir de son passage à Paris, la venue du CEO de Microsoft à l’occasion de l’évènement Experience apporte son lot d’annonces. Et non des moindres, la filiale hexagonale vient d’annoncer par la voix de son nouveau président, Vahé Torossian, l’ouverture de plusieurs datacenters en France en 2017 où tourneront les offres Azure, Office 365 et Dynamics 365.

Celui-ci précise dans un communiqué que cette ouverture, « offrira les mêmes standards élevés de performance et de fiabilité de niveau entreprise que les clients attendent partout dans le monde, combinés à la localisation des données sur le sol français afin de faciliter la transformation numérique des entreprises et des organisations en France ». Après, l’Irlande, la Grande-Bretagne et l’Allemagne, Microsoft tente donc l’aventure en France. Le communiqué rappelle que cette annonce intervient quelques jours après la signature d’un accord mondial pluriannuel avec l’alliance Renault-Nissan afin de travailler ensemble sur les technologies du véhicule connecté nouvelle génération et sur des expériences de conduite inédites incluant la navigation avancée, la maintenance prédictive, le contrôle à distance des fonctions du véhicule, ou des mises à jour en temps réel.

Talonner Amazon Web Services

La pression des grands comptes, l’adoption croissante des services Cloud et les obligations règlementaires de localisation des données, font que les grands fournisseurs de Cloud public ouvrent des datacenters dans les pays européens. Avec cette annonce, Microsoft suit de quelques jours celle d’Amazon Web Services qui lui aussi prévoit d’ouvrir au moins 3 datacenters en France en 2017.

La guerre du IaaS est donc déclarée sur le territoire français et on attend maintenant la réponse de Google. La firme de Mountain View semble plutôt se focaliser sur Londres, la Finlande et Francfort pour sa zone européenne. Il reste maintenant à savoir qui va tirer son épingle du jeu entre les différents acteurs. Une chose est sûre : les grands gagnants seront les opérateurs de datacenters qui avec AWS et Microsoft vont signer de gros contrats. On pense bien sûr à Interxion, Equinix, Telehouse, etc. Pour l’instant aucune indication n’a été fournie par Microsoft ou AWS sur la localisation exacte des datacenters, ni sur leurs partenaires.

A suivre :

AWS va ouvrir des datacenters en France en 2017 (MAJ)

Cloud : largué par Amazon et Azure, Oracle prépare la v2 de son Iaas

Crédit Photo : Oleksyi Mark-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur