Gestion des SSD : attention au bug du Trim sous Linux !

CloudData & StockageLogicielsOpen SourceOSPoste de travailServeursStockage
3 1 Donnez votre avis

Mauvaise passe pour Linux, qui connaît divers problèmes dans la gestion des SSD. En particulier ceux de dernière génération. La prudence est de mise.

En mai, un grave défaut touchant le noyau Linux a été découvert. Les configurations utilisant un Raid de SSD formatés en EXT4 étaient sujettes à des pertes de données massives. Un correctif a depuis été mis au point (voir à ce propos notre article « Pertes de données pour Linux 4.0 sur les systèmes Raid »).

Toutefois, ce n’est pas le seul souci touchant l’utilisation de SSD sous Linux. De nombreux autres problèmes sont constatés, tous liés à une implémentation imparfaite du Trim. Le Trim permet d’améliorer les performances des SSD, en leur précisant quels emplacements ne sont plus utilisés pour stocker des données.

Le problème rencontré par Linux est lié à la mise en file d’attente des commandes Trim. Cette technique permet d’améliorer encore plus les performances des SSD, en permettant de placer les opérations de Trim sur la même file d’attente que les autres opérations. Peu de SSD supportent cette fonctionnalité. Et pour certains, son implémentation est déficiente.

Crucial, Micron et Samsung sur liste noire

Afin de contourner ce problème, la libATA ‘blackliste’ le support de la mise en file d’attente des commandes Trim sur les SSD suivants : Micron_M500*, Crucial_CT*M500*, Micron_M5[15]0*, Crucial_CT*M550*, Crucial_CT*MX100* et Samsung SSD 8*.

Liste non exhaustive, certains nouveaux SSD pouvant aussi rencontrer ce problème. Toutefois, n’étant pas blacklistés par le kernel, gare aux pertes de données ! L’inverse est aussi vrai : chez Crucial, certains firmwares récents permettent de corriger l’implémentation de la mise en file d’attente des commandes Trim.

Pour ceux qui se demandent comment les autres OS ont réussi à parer le problème, la réponse est simple : Windows et OS X ne supportent pas la mise en file d’attente des commandes Trim. En contrepartie, ils ne sont pas en mesure de tirer la quintessence de certains SSD de nouvelle génération.

À lire aussi :
Linux progresse de 12,3 % sur le marché EMEA des serveurs
Les équipements réseau menacés par le malware Linux/Moose
Linux 4.0 inaugure la mise à jour à chaud du noyau


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur