Bitcoin : Craig Wright fait son coming out

Régulations
1 7 1 commentaire

Après les spéculations de décembre dernier, Craig Wright a indiqué dans une interview être un des éléments du fameux Satoshi Nakamoto, créateur du Bitcoin.

L’homme s’est fait violence et la pression médiatique l’a poussé à se dévoiler. Lui, c’est Craig Wright. Depuis décembre dernier, cet entrepreneur australien était soupçonné par deux médias américains, Wired et Gizmodo d’être la personne qui se cache derrière le pseudonyme Satoshi Nakamoto, le créateur du Bitcoin. Après être parti de l’Australie où la police a perquisitionné son habitation et ses locaux professionnels, les médias ont traqué ses faits et gestes, ainsi que ceux de sa famille, de ses amis et de ses collaborateurs.

C’est pour mettre fin à cette chasse à l’homme qu’il a décidé d’accorder un entretien à nos confrères de la BBC, ainsi qu’à The Economist et à GQ. Dans une vidéo de la chaîne britannique, Craig Wright a utilisé une signature électronique pour des messages s’appuyant sur des clés cryptographiques créées pendant les premiers jours du développement de cette monnaie numérique. Éléments qu’il a publiés sur un post de blog au titre évocateur « Jean Paul Sartre, signer et signification ».  « Ce sont les lots utilisés pour envoyer 10 bitcoins à Hal Finney en janvier (2009) lors de la première transaction en Bitcoin», précise Craig Wright. Même s’il déclare être derrière le pseudo Satashi Nakamoto, il se défend d’avoir agi seul. Ainsi, Hal Finney cité précédemment, est un cryptographe réputé et un des ingénieurs qui a contribué à créer le Bitcoin. Craig Wright a expliqué vouloir fournir d’autres informations pour prouver la véracité de ses propos.

Avoir une vie normale, sans fleurs, ni couronnes

Un coming-out forcé pour l’entrepreneur australien. « Ce n’est pas mon choix », déclare-t-il. Il va même plus loin en refusant toute célébrité autour de cette annonce. « Je ne veux pas d’argent. Je ne veux pas de gloire. Je ne veux pas d’adoration. Je veux juste qu’on me laisse tranquille. » Inutile aussi de lui proposer le prix Nobel ou Turing, il n’en veut pas. Il prévient sans ambages que « c’est la seule et dernière fois que je réponds à des médias. Je ne ferais plus jamais d’interview ».

En dévoilant son identité, Craig Wright espère donc faire retomber la pression médiatique. Les experts vont se pencher sur les preuves apportées pour valider et confirmer ses dires. Déjà des critiques commencent à poindre sur la véracité des premiers éléments fournis, dont les fameuses clés de chiffrement. Autre point intéressant, le cours du Bitcoin s’est un peu enfoncé quelques heures après la publication de l’entretien de Craig Wright (cf schéma ci-dessous). Le mystère entourant la création de cette crypto-monnaie est un peu retombé. A voir dans la durée quel est l’impact de ce coming-out sur la monnaie virtuelle, mais aussi sur la vie de Craig Wright !

cote de bitcoin

A lire aussi :

Craig Wright, créateur du Bitcoin : entre hoax et révélations

Dell succombe à la monnaie virtuelle Bitcoin


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur